France + 3 more

Migration en provenance d'Afrique du Nord : réponse de l'Europe

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les événements récents survenus en Afrique du Nord, et en particulier l'afflux potentiel de migrants en provenance de cette région, ont été l'un des principaux points à l'ordre du jour des travaux que le Conseil "Justice et affaires intérieures" a menés lors de sa session du 24 février.

Les ministres ont passé en revue les instruments techniques, financiers et juridiques dont dispose l'UE pour faire face à la situation que connaît actuellement l'Afrique du Nord. Ils ont également fait le point sur les opérations en cours et examiné les grandes lignes de l'action à mener.

Solidarité

"Ce n'est pas seulement l'Europe du Sud qui est concernée; l'Europe dans son ensemble et le monde entier sont concernés", a déclaré Sándor Pintér, ministre hongrois de l'intérieur, au cours de la conférence de presse qui a suivi.

Le ministre, qui présidera les sessions du Conseil "Justice et affaires intérieures" jusqu'au 1er juillet, a également souligné "l'esprit de solidarité" qui règne au Conseil. Les 27 états membres sont tous disposés à apporter leur concours et leur aide.

Les ministres et la Commission ont examiné les fonds de l'UE disponibles et analysé les possibilités qui existent sur le plan juridique.

Le Conseil est convenu qu'il est important que l'Europe ne manque pas de soutenir les pays d'Afrique du Nord dans les efforts qu'ils déploient pour bâtir un avenir démocratique et plus prospère.

Mme Cecilia Malmström, membre de la Commission, a souligné qu'il fallait pour cela à la fois un soutien à court terme et un plan à long terme, sur lesquels la présidence hongroise, la Haute Représentante, Mme Ashton et les services de la Commissions ont déjà commencé à travailler.

Opération de contrôle des frontières

L'UE a déjà lancé des opérations spécifiques. =C0 la suite d'une demande d'aide officielle présentée le 20 février par le ministère italien de l'intérieur, l'Agence Frontex et l'Italie ont lancé en Méditerranée centrale l'opération conjointe "Hermès 2011". Cette opération vise à aider l'Italie à faire face aux flux migratoires réels et potentiels en provenance d'Afrique du Nord.

Un grand nombre d'états membres de l'UE ont mis à disposition des moyens techniques et du personnel spécialisé pour cette opération.

Frontex et Europol ont en outre entamé une analyse des risques pour la région, afin d'être en mesure de mieux répondre à l'évolution de la situation sur le terrain. De même, le mécanisme de protection civile de l'UE a été activé afin d'accélérer le rapatriement des Européens qui se trouvent en Libye.

Aide humanitaire

Compte tenu du nombre important de personnes qui fuient la Libye vers la Tunisie et l'égypte, Mme Malmström, membre de la Commission, a confirmé que l'UE était prête à aider ces deux pays à faire face aux conséquences que cet exode pourrait entraîner sur le plan humanitaire. Des contacts ont été établis avec un certain nombre d'organisations internationales, dont le HCR.

Coordination de l'action

De façon plus générale, le Conseil a l'intention d'intensifier la coopération entre les 27 ministères des affaires étrangères et ministères de l'intérieur afin de renforcer l'action menée par l'UE à l'égard de cette région.

Pour de plus amples informations:

Communiqué de presse