Ethiopia + 1 more

La Commission apporte une aide humanitaire de 8,5 millions d'euros à l'Ethiopie et l'Erythrée

Source
Posted
Originally published
IP/05/1010

Bruxelles, 26 juillet 2005 - La Commission européenne a adopté deux décisions d'une valeur totale de 8.5 millions d'euros pour aider à répondre aux besoins humanitaires en éthiopie et en érythrée. Les fonds sont gérés par la Direction générale de l'aide humanitaire de la Commission (ECHO), qui relève de la responsabilité du commissaire Louis Michel.

En éthiopie, la détérioration de la situation humanitaire est de plus en plus évidente, et la famine menace. Plus que la moitié de la population est sous-alimentée et seulement 50% des éthiopiens ont accès à l'eau potable.

Quelque 4.5 millions d'euros sont attribués pour aider les personnes vulnérables menacées par la sécheresse prolongée et le conflit interne. Cela couvrira la fourniture d'aide médicale et nutritionnelle, d'approvisionnements de base en eau, d'aide aux élevages, et de protection des civils. Entre 500.000 et un million de personnes bénéficieront directement des actions financées par cette décision.

Outre cette aide humanitaire, la Commission fournit une aide significative en éthiopie dans le domaine de l'aide et de la sécurité alimentaire. 20 millions d'euros sont alloués au Programme d'Alimentation Mondial en faveur de l'éthiopie en 2005, en plus des attributions substantielles au gouvernement éthiopien (30 millions d'euros en 2 ans) et aux ONG (10 millions en 2005). 60 millions d'euros seront également mis à la disposition du Fonds européen de Développement pour le programme de filet de sécurité, qui vise à s'attaquer au problème de l'insécurité alimentaire chronique.

L'érythrée, après cinq ans de faibles pluies, fait face également à des besoins humanitaires critiques. Les pénuries d'eau, et la mauvaise qualité de l'eau disponible ont eu un impact négatif sur les communautés qui sont déjà très vulnérables. Le statut nutritionnel de la population est durement affecté par les pertes de troupeaux. Les enfants, dont le lait est le principal aliment, sont particulièrement touchés. Dans les zones rurales, il est reporté que presque 40% des enfants et des femmes sont sous-alimentés.

L'intervention d'ECHO répond à des besoins immédiats dans les secteurs de l'eau, de la nutrition, de la santé et de l'élevage, ainsi que dans le secteur de la protection. L'aide profitera à près de 500.000 habitants vulnérables dans les régions rurales, en particulier aux ménages dont le chef de famille est une femme.