Ethiopia + 8 more

Criquet pèlerin - Mise à jour 3 septembre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

PRÉSENCE PROBABLE DE BANDES LARVAIRES DANS LES ZONES INACCESSIBLES DU N.E. DE L'ÉTHIOPIE

Quelques petits essaims immatures ont persisté dans le nord de la Somalie où les opérations de lutte ont diminué. Bien qu'une reproduction à petite échelle ait été en cours au Soudan, au Yémen et au Tchad, aucune reproduction n’a été détectée dans d'autres aires de reproduction estivale de l’Afrique de l'Ouest et le long de la frontière indo-pakistanaise, malgré de bonnes pluies.

La principale préoccupation concerne le nord-est de l'Éthiopie où des bandes larvaires vont probablement se former mais où les équipes terrestres et aériennes ne peuvent pas accéder aux zones de reproduction en raison de l'insécurité. De même, une reproduction limitée est probablement en cours dans des parties du nord de l'Éthiopie mais les accès limités ont entravé les opérations de terrain à grande échelle. Par conséquent, des essaims commenceront probablement à se former dans le nord-est de l'Éthiopie fin septembre et cela se poursuivra en octobre. Avec le dessèchement de la végétation, les essaims devraient migrer en direction du Nord vers les aires de reproduction hivernale le long de la côte érythréenne et en direction de l'Est vers l'Éthiopie orientale et la Somalie septentrionale, où on s’attend à ce qu’ils rejoignent les éventuels essaims immatures subsistant dans le nord de la Somalie, deviennent matures et pondent avec l'arrivée des pluies saisonnières en octobre.

Compte tenu de l'absence totale de données et d'informations en provenance de la région Afar dans le nord-est de l'Éthiopie, il est quasiment impossible de prévoir avec précision l’échelle de la reproduction et de la migration à venir. Par conséquent, des mesures préparatoires devront être prises à l'avance afin de répondre lorsque des essaims apparaîtront dans les zones adjacentes.

Ailleurs, une reproduction a eu lieu dans l'intérieur du Yémen, donnant lieu à quelques bandes larvaires. De nouveaux essaims pourraient se former à partir fin septembre et finir par se déplacer vers les aires de reproduction hivernale le long de la mer Rouge du Yémen et du sud-ouest de l'Arabie saoudite.