Ethiopia + 9 more

Criquet pèlerin - Mise à jour 18 septembre 2020

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
© FAO

Atténuation de la recrudescence en Asie du Sud-Ouest mais reste grave ailleurs

La situation relative au Criquet pèlerin continue à s'améliorer en Asie du Sud-Ouest et il y a des premiers signes d'amélioration dans certaines parties de l'Afrique de l'Est. Néanmoins, cela reste grave au Yémen et dans d’autres régions de la Corne de l’Afrique. L'évolution de la situation est attentivement monitorée le long des deux rives de la mer Rouge où elle pourrait se détériorer suite à une reproduction d’essaims.

En Afrique de l'Est, seuls quelques essaims immatures subsistent dans le nord-ouest du Kenya où les opérations de lutte aérienne se poursuivent. Une troisième petite génération de reproduction commencera probablement en octobre, mais pourrait être limitée par les courtes pluies inférieures à la normale prévues pour cette année. Dans le nord-est de l'Éthiopie, de nombreuses bandes larvaires sont présentes essentiellement dans la région Afar à partir d’une importante reproduction. Bien que des opérations de lutte aérienne soient en cours, de nouveaux essaims vont probablement se former au cours des prochaines semaines. En Somalie, les opérations de lutte aérienne utilisant des biopesticides progressent bien contre des essaims immatures sur le plateau nord du Somaliland et du Puntland. Plus au sud, un nombre croissant de groupes d'ailés a été signalé dans la région centrale de Galguduud la semaine dernière.

Au Yémen, des bandes larvaires et des essaims continuent à être présents dans l'intérieur et se propagent vers les zones côtières dans le sud et sur la mer Rouge. Des opérations de lutte limitées ont été réalisées dans certaines zones.

On craint que la reproduction précoce d’essaims ne commence dans les plaines côtières de la mer Rouge au Yémen, en Érythrée, en Arabie saoudite et peut-être au Soudan, où de bonnes pluies sont tombées début août et à nouveau ce mois-ci. Un suivi et une vigilance intensifs sont nécessaires.

En Asie du Sud-Ouest, la situation continue à s’améliorer. De petites infestations persistent dans la vallée de Lasbela à l'ouest de Karachi, au Pakistan. Des prospections régulières et intensives devraient être maintenues le long de la frontière indo-pakistanaise pour détecter tout signe d'une deuxième petite génération de reproduction.

La situation reste calme dans les zones de reproduction estivale du nord du Sahel, de la Mauritanie à l'ouest de l'Érythrée. Même si de bonnes pluies sont tombées avec des inondations dans certaines zones, on s’attend à ce que les effectifs acridiens rester faibles et aucun développement significatif n'est probable.