Ethiopia + 12 more

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 518 (3 décembre 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

RÉGION OCCIDENTALE: CALME

SITUATION. Larves et ailés épars issus d’une reproduction locale au Mali; ailés isolés en Algérie, au Maroc, au Niger et en Mauritanie.

PRÉVISIONS. Absence de développements significatifs.

RÉGION CENTRALE : MENACE

SITUATION. Les opérations de lutte se poursuivent contre de nombreuses petites bandes larvaires dans le nord-est de la Somalie (18 405 ha traités). Les essaims matures arrivés début novembre dans le nord-est du Kenya se sont déplacés vers le sud de l’Éthiopie (2 126 ha). D’autres bandes larvaires et des groupes de larves et d’ailés se forment dans l’intérieur du Soudan (17 735 ha) et des ailés épars et un groupe mature apparaissent sur la côte de la mer Rouge; des adultes épars apparaissent et pondent sur la côte de la mer Rouge dans le sud-est de l’Égypte (100 ha). Groupes larvaires sur la côte de la mer Rouge en Érythrée (97 ha) et ailés épars sur la côte septentrionale. Reproduction à petite échelle sur la côte méridionale du Yémen, un essaim immature dans l’intérieur, et un essaim mature en ponte et ailés épars sur la côte de la mer Rouge.

PRÉVISIONS. Des essaims en nombre limité se formeront dans le nord-est de la Somalie à partir de début décembre. Des pontes, des éclosions et des formations de bandes larvaires sont probables le long de la frontière entre l’Éthiopie et le Kenya, rejointes par plusieurs petits essaims immatures en provenance du nord-est de la Somalie après mi-décembre. Certains essaims pourraient également atteindre le sud de la Somalie. Une reproduction à petite échelle aura lieu de part et d’autre de la mer Rouge dans les zones côtières du sud-est de l’Égypte, du Soudan, de l’Érythrée, du Yémen et de l’Arabie saoudite mais elle pourrait être limitée en raison de la faiblesse des précipitations prévues.

RÉGION ORIENTALE: CALME

SITUATION. Absence de criquets.

PRÉVISIONS. Absence de développements significatifs.

Les opérations de lutte se poursuivent dans le nord-est de la Somalie

Bien que la recrudescence actuelle se poursuive dans la Corne de l’Afrique à une échelle beaucoup plus réduite, deux points sensibles subsistent encore. Premièrement, les opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent dans le nord-est de la Somalie contre un nombre croissant de bandes larvaires, très petites mais nombreuses, qui se sont formées en novembre. Comme certaines infestations passeront inaperçues et ne pourront pas être traitées, de nouveaux petits essaims immatures en nombre limité se formeront à partir de la deuxième semaine de décembre. Avec le dessèchement de la végétation, les essaims se déplaceront vers le sud de l’Éthiopie et le sud de la Somalie où ils pourraient commencer à apparaître mi- décembre dans le nord-est du Kenya et se disséminer en direction de l’Ouest dans les comtés du nord. L’échelle des migrations d’essaims à partir du nord-est de la Somalie sera probablement limitée, dépendant du succès des opérations actuelles de prospection et de lutte. Deuxièmement, quelques petits essaims matures, issus de la reproduction printanière et provenant du nord-est de la Somalie, sont arrivés dans le nord-est du Kenya au cours de la première semaine de novembre, puis sont retournés dans le sud de l’Éthiopie où des opérations de lutte sont en cours. Il est probable que ces essaims pondent, et après les éclosions, de petites bandes larvaires pourraient se former en décembre le long de la frontière entre l’Éthiopie et le Kenya. Ailleurs, des groupes larvaires qui s’étaient développés à partir des pontes d’octobre de quelques essaims provenant du nord de l’Éthiopie ont été traités sur la côte méridionale de l’Érythrée. Des infestations estivales résiduelles ont été traitées dans le nord du Soudan. Une reproduction à petite échelle a eu lieu sur la côte méridionale du Yémen. Des ailés en faibles effectifs ont commencé à apparaître dans les aires de reproduction hivernale le long de la mer Rouge où la prochaine reproduction pourrait être limitée par la faiblesse des précipitations. La situation reste calme dans les autres régions.