Ethiopia + 50 more

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 514 (4 août 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Situation générale en juillet 2021 Prévision jusqu'à mi-septembre 2021

RÉGION OCCIDENTALE: CALME

SITUATION. Ailés épars au Maroc (30 ha traités); ailés isolés dans le centre de l’Algérie et au Niger.
PRÉVISIONS. Reproduction à petite échelle dans le Sahel septentrional en Mauritanie, au Mali, au Niger et au Tchad.

RÉGION CENTRALE : MENACE

SITUATION. Diminution des opérations de lutte contre les dernières bandes larvaires et les essaims immatures dans le nord-ouest de la Somalie (27 162 ha traités), l’est de l’Éthiopie (3 788 ha) et le sud-est de Djibouti (55 ha); mouvements d’essaims limités vers le nordest de l’Éthiopie où les pluies ont permis la maturation mais avec peu d’essaims observés. Quelques essaims immatures dans les hautes-terres du Yémen se déplacent vers l’intérieur où une reproduction à petite échelle est en cours. Des bandes larvaires et des groupes d’ailés se forment à partir d’une reproduction localisée dans le nord de la vallée du Nil au Soudan (525 ha). Groupe d’ailés immatures dans le sud de l’Égypte (50 ha).

PRÉVISIONS. Pontes, éclosions et formation de bandes attendues dans le nord-est de l’Éthiopie et le sud de Djibouti. Quelques essaims immatures persisteront probablement dans le nord-ouest de la Somalie.
Reproduction à petite échelle et diffuse au Soudan et dans l’ouest de l’Érythrée. La reproduction devrait s’intensifi er dans l’intérieur du Yémen avec la possible formation de petites bandes larvaires.

RÉGION ORIENTALE: CALME

SITUATION. Absence de criquets.

PRÉVISIONS. Reproduction à petite échelle le long des deux côtés de la frontière indo-pakistanaise.

Reproduction estivale imminente dans le nord-est de l’Éthiopie et ailleurs

La reproduction printanière a pris fi n dans l’est de l’Éthiopie et le nord-ouest de la Somalie où la baisse des opérations de lutte se poursuit car elles réduisent le nombre et la taille des essaims immatures issus de la reproduction printanière. Comme prévu, au moins plusieurs essaims se sont déplacés vers le nord-est de l’Éthiopie où des précipitations, supérieures à la moyenne depuis mi-juillet, leur ont permis de devenir matures et probablement de pondre dans la région Afar et dans le sud de Djibouti. Bien que cela n’ait pas pu être confi rmé et que très peu d’essaims aient été observés récemment en raison des diffi cultés d’accès aux aires de reproduction, on doit s’attendre à des éclosions et à la formation de bandes larvaires à partir de début août, qui pourraient donner lieu à de nouveaux essaims après fi n septembre. Il est aussi possible que quelques essaims aient poursuivi vers les hautes-terres dans le nord de l’Éthiopie où ils pourraient réapparaître dans les zones adjacentes du Soudan et de l’Érythrée pour se reproduire. Au Yémen, quelques essaims ont traversé les hautes-terres et au moins un essaim a atteint l’intérieur où les bonnes tombées en juillet permettront une reproduction estivale d’au moins une génération et la formation de petites bandes larvaires. Jusqu’à présent, une reproduction localisée est déjà en cours. De bonnes pluies généralisées sont également tombées dans les aires de reproduction estivale du Sahel septentrional, entre la Mauritanie et l’ouest de l’Érythrée, ainsi que le long de la frontière indo-pakistanaise. Comme il y a peu d’infestations acridiennes dans ces zones, seule une reproduction à petite échelle aura lieu avec une légère augmentation des effectifs acridiens.