Ethiopia + 19 more

Bulletin sur le criquet pèlerin No. 505 (2 novembre 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Déplacement de l’épicentre vers l'est de l'Éthiopie et la Somalie

Comme anticipé, de nombreux essaims se sont formés dans le nord-est de l'Éthiopie en octobre en raison de pluies estivales exceptionnellement bonnes. La situation s'est améliorée récemment suite aux opérations de lutte intensives et avec le déplacement d’essaims vers le nord dans les hautes terres et vers l'Érythrée, au sud dans la vallée du Rift et plus à l'est vers la région Somali. Certains des essaims arrivés dans les hautes terres de l’Érythrée se sont déplacés plus au nord en direction d’Asmara ces derniers jours. Ils continueront probablement vers les plaines côtières de la mer Rouge où des opérations de lutte sont en cours contre une reproduction hivernale précoce.

Dans la Corne de l'Afrique, l'épicentre des populations acridiennes se déplace maintenant dans la région Somali dans l'est de l'Éthiopie et dans les zones adjacentes de la Somalie, où des opérations de lutte sont en cours. Une nouvelle génération de reproduction a commencé dans cette vaste zone alors que les essaims matures du nord-est de la Somalie se sont déplacés vers le sud vers les zones centrales du pays et les zones adjacentes de l'Ogaden dans la région Somali, dans l'est de l'Éthiopie. Les pontes et les éclosions sont en cours et des bandes larvaires en formation. Davantage d’éclosions et formation de bandes auront lieu ce mois-ci, d'autant plus que des essaims arrivent du nord-est de l'Éthiopie. En conséquence, une nouvelle génération d'essaims immatures se formera début décembre, qui devraient se déplacer vers le sud et menacer le sud-est de l'Éthiopie, le sud de la Somalieet le nord-est duKenya.

Dans l'est duSoudan, les opérations de lutte terrestre et aérienne se poursuivent contre des bandes larvaires qui effectuent leurs mues imaginales et forment des groupes d'ailés immatures, qui devraient se déplacer vers les plaines côtières de la mer Rouge et rejoindre les bandes larvaires déjà présentes dans le delta du Tokar. Au Yémen, la reproduction a pris fin dans l'intérieur et les essaims se déplacent vers les zones côtières, essentiellement le long de la mer Rouge, où davantage de bandes larvaires se forment dans le nord. En Arabie saoudite, des opérations de lutte étaient en cours contre des bandes larvaires et des groupes d'ailés sur la côte de la mer Rouge, où le déclin des effectifs acridiens a récemment été signalé. On s’attend néanmoins à ce que la reproduction se poursuive tout au long de l'hiver le long de la côte de la mer Rouge au Soudan, en Érythrée, au Yémen et en Arabie Saoudite, ce qui entraînera une nouvelle augmentation des effectifs acridiens.

La situation reste calme en Afrique de l'Ouestet en Asie du sud-ouest, on ne s’attend à aucun développement significatif.