Djibouti

La FAO soutient les agro-éleveurs dans les cinq régions de Djibouti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
© Photo | FAO / Sitraka Andrinivo

La FAO et le MAEPE-RH assistent les agro-éleveurs avec une distribution d’aliments complémentaires pour animaux, de semences fourragères et des outils agricoles

07 mai 2021, Djibouti – L’Afrique de l’Est, y compris Djibouti, fait face à la pire invasion de criquet pèlerincriquets pèlerins depuis plus de 25 ans. Les essaims ont ravagé les cultures agricoles et les pâturages; menaçant ainsi la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans des pays déjà vulnérables, comme la Somalie, l’Ethiopie et Djibouti. Avec les pertes importantes de pâturages en raison des dégâts causés par le criquet pèlerinles criquets pèlerins, qui ont aussi coïncidé avec des inondations, les ménages les plus vulnérables qui dépendent de l'élevage ont besoin d'un soutien pour maintenir leurs troupeaux (et la production de lait de leurs animaux) jusqu'à ce que les pâturages se régénèrent lors de la prochaine courte saison des pluies.

C’est pourquoi la FAO, en appui au Gouvernement de Djibouti, met en œuvre des activités visant à restaurer les capacités de production des ménages touchés par le criquet pèlerin en fournissant, entre autres, des aliments complémentaires pour les animaux d’élevage et des transferts monétaires afin que les bénéficiaires puissent couvrir leurs besoins les plus immédiats, y compris la nourriture. Cet appui s’est matérialisé par la distribution d’aliments de bétail,pour animaux, de têtes de caprins, de semences et d’outils agricoles aux agriculteurs dans les cinq régions de Djibouti, du 28 avril au 08 mai 2021.

« C’est une occasion, une fois encore, de souligner l’importance de la collaboration entre les institutions gouvernementales et le Système des Nations Unies. Djibouti a subi d’énormes pertes à cause de l’invasion acridienne. Heureusement, toutes nos actions sur le terrain sont rendues possibles, grâce à l’implication du gouvernement, des partenaires financiers, et surtout de la population. » a souligné le Représentant de la FAO à Djibouti, Dr Dademanao PissangTchangaiPissang Tchangai, lors de son allocution.

Ce soutien envers la population djiboutienne, a pu être misemis en œuvre grâce au soutien financier de la Banque Mondiale et du gouvernement allemand, et en étroite collaboration étroite avec le MAEPE-RH. ElleIl fait suite aux opérations de transferttransferts monétaires lancéslancées en février 2021 et qui permettront aux ménages les plus vulnérables de retrouver leur autonomie.