Djibouti

La FAO équipe le Gouvernement de Djibouti pour lutter contre le Criquet Pèlerin

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a remis au Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Élevage et des Ressources Halieutiques (MAEPE-RH) de la République de Djibouti un ensemble de matériels et d’équipements qui serviront à la surveillance et la lutte contre le Criquet Pèlerin.

15 octobre 2020, Djibouti – La FAO a remis officiellement au MAEPE-RH un don de matériels et d’équipement destinés à se préparer et à faire face à une éventuelle invasion acridienne qui pourrait survenir à Djibouti. Toutes les cinq régions de l’intérieur menacées devraient bénéficier de ces matériels et équipements qui incluent cinq véhicules tout-terrain équipés de grues et de pulvérisateurs performants, des équipements individuels pour les équipes de terrains, ainsi que des stocks de pesticides. Rappelons que 27 formateurs ont récemment été formés par un Expert International de la FAO pour accompagner les équipes de terrain dans l’utilisation efficiente de ces matériels et équipements, mais également dans le respect des normes environnementales et sanitaires et des mesures à prendre pour protéger les populations contre les risques lors des opérations effectives de contrôle.

Depuis Novembre 2019, des milliards de Criquet pèlerin se sont propagés à travers l’Afrique de l’Est et ont ravagé les cultures agricoles et les pâturages ; menaçant ainsi la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans des pays déjà vulnérables, comme la Somalie, l’Ethiopie et Djibouti. À Djibouti, les pertes agropastorales sont estimées à 6,5 Millions USD, avec des besoins de relèvement s’élevant à 8 Millions USD. Les experts estiment qu’il s’agit de la plus grave invasion de Criquets pèlerins observée depuis plus de 25 ans.

Signalons que le Criquet pèlerin (Schistocerca gregaria) est le ravageur migrateur le plus destructeur au monde. Il est très vorace et cible les cultures vivrières et fourragères. Pour illustrer l’ampleur des potentiels dégâts, un seul kilomètre carré d'essaim, peut consommer en une journée la même quantité de nourriture que 35 000 personnes. C’est pourquoi ils constituent une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire et les moyens d'existence des populations rurales.

Ce don de matériels et d’équipements s’intègre dans le plan national de lutte contre le Criquet Pèlerin, lancé le 27 aout 2020; et rappelle l’engagement de la FAO à soutenir le Gouvernement de Djibouti pour la mise en place d’un Système de Veille en Lutte Antiacridienne en intégrant les dispositifs de surveillance, des opérations de contrôle, de gestion des pesticides et des ressources humaines. Un effort commun est possible grâce au soutien de partenaires tels que la Banque Mondiale, la République Fédérale d’Allemagne, EuropeAid (Union Européenne), la Fondation Mastercard, le Royaume des Pays-Bas et la Fondation Bill & Melinda Gates.

À propos de la FAO

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est l’agence spécialisée des Nations Unies qui mène les efforts internationaux vers l’élimination de la faim. L’objectif est d’atteindre la sécurité alimentaire pour tous et d’assurer un accès régulier et suffisant à une nourriture de bonne qualité permettant à tous, de mener une vie saine et active.

La lutte contre le Criquet pèlerin, ainsi que le suivi et les prévisions dans ce domaine, sont au cœur du mandat de la FAO. Le Service d'information sur le criquet pèlerin de la FAO est en place depuis près de 50 ans. Grâce à une présence bien établie sur le terrain, à sa capacité à mettre en relation les autorités des différents pays et à son expertise en matière de gestion antiacridienne, la FAO est un acteur majeur de l'action menée contre les recrudescences comme celles qui touchent actuellement l'Afrique de l'Est et certaines autres régions d'Asie.

Pour en savoir plus : http://www.fao.org/locusts/fr/