Djibouti

La FAO octroie des pompes solaires à plusieurs agriculteurs des cinq régions de Djibouti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a remis officiellement plusieurs pompes solaires pour soutenir les populations victimes de divers aléas cette année. Grâce à l’appui de l’UN CERF à travers le Bureau de Coordination des Actions Humanitaires (UN OCHA)

18 novembre 2020, Djibouti – Des pluies exceptionnelles ont frappé Djibouti en Novembre 2019, en pleine période critique alors que les premières récoltes fourragères auraient dues être disponibles pour le bétail, et que la production végétale aurait été en pleine phase de développement. Dans un pays où environ 280.000 personnes (29% de la population) sont déjà en situation d’insécurité alimentaire chronique, les inondations, l’invasion de criquet pèlerin et la COVID-19 cumulés ont mis en péril la sécurité alimentaire de milliers de familles au cours de cette année 2020. La FAO a ainsi déployé tous les efforts nécessaires afin d’apporter une réponse rapide, immédiate, auprès des communautés rurales durement touchées, pouvant leur permettre de rétablir rapidement leurs moyens de subsistance. Les pompes à usage solaire, remises officiellement ce jour, permettront à ces bénéficiaires de faire des économies sur le carburant qui coûte très cher pour ces agriculteurs et éleveurs à faibles revenus et qui vivent de leurs productions agricoles et de l’élevage grâce à leurs périmètres agro-pastoraux respectifs.

« Ces pompes solaires soutiennent la résilience des agro-éleveurs. Les inondations ont enseveli et détruit les puits agricoles, et les pompes précédemment installées ont été perdues. Ainsi, ces pompes, compatibles avec les systèmes solaires et les canalisations déjà en place dans les périmètres agricoles, accompagneront les productions de fourrages et légumes dans le pays, de manière encore plus respectueuse de l’environnement tout en économisant sur le carburant et en épargnant du temps sur l’approvisionnement en eaux pour les activités en agro-élevage » plaide le Représentant de la FAO à Djibouti, Dr Dademanao PissangTchangai.

2020 a été une année particulièrement difficile pour les agriculteurs et les éleveurs, entre les inondations de la saison de pluie précédente, l’invasion de criquet pèlerin décrite par les experts comme étant « la pire invasion depuis 25 ans », et la pandémie de COVID-19. Ces bouleversements mettent à mal les moyens de subsistances de familles déjà vulnérables et menacent nos systèmes alimentaires à tous.

Ensemble, nous pouvons – et nous devons – limiter les effets préjudiciables de ces fléaux sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Et en parallèle, c’est également une opportunité d’apporter des changements pour améliorer la façon dont nous produisons nos aliments, et la façon dont nous consommons. La FAO aide activement les pays et les agro-éleveurs à trouver des solutions durables pour garantir à tous une alimentation nutritive.

À propos de la FAO

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est l’agence spécialisée des Nations Unies qui mène les efforts internationaux vers l’élimination de la faim. L’objectif est d’atteindre la sécurité alimentaire pour tous et d’assurer un accès régulier et suffisant à une nourriture de bonne qualité permettant à tous, de mener une vie saine et active.

Pour en savoir plus : http://www.fao.org/

Suivez nous sur Twitter @FAOdjibouti