Djibouti

Djibouti se tient prête face aux invasions du Criquet pèlerin

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

L’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) appuie le Gouvernement de Djibouti dans sa préparation à lutter contre ce qui pourrait être la plus grave invasion de Criquet pèlerin observée depuis plus de 25 ans.

27 Août 2020, Djibouti - Un plan d’actions national de lutte contre le criquet pèlerin, élaboré avec l’appui de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), a été présenté et validé le 27 Aout 2020 auprès du Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Élevage et des Ressources Halieutiques (MAEPE-RH) de la République de Djibouti. Ce plan permettra de mettre en place les activités de contrôle et de surveillance du Criquet pèlerin, de suivi environnemental et sanitaire, ainsi que la restauration des moyens d’existence impactés en cas d’invasion.

Depuis le mois de novembre 2019, des milliards de Criquet pèlerin se sont propagés à travers l’Afrique de l’Est et ont ravagé les cultures agricoles et les pâturages mettant à mal la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans des pays déjà vulnérables, comme la Somalie, l’Ethiopie et Djibouti.

En République de Djibouti, la première vague est apparue dès septembre 2019, dans les régions du Sud (Ali-Sabieh et Dikhil) avant de passer dans les autres régions (Arta, Tadjourah, Obock et la périphérie de la ville de Djibouti) où ils ont pratiquement mis à sec certains périmètres agricoles. Les pertes agropastorales pour le pays ont été estimées à 6,5 Millions USD, et les besoins de relèvement des six régions affectées (Arta, Dikhil, Ali-Sabieh, Tadjourah, Obock et la périphérie de la ville de Djibouti) à 8 Millions USD.

« Nous devons tous travailler ensemble pour éviter que des familles entières ne deviennent encore plus vulnérables à cause de ce fléau » a tenu à rappeler Mr Pissang Tchangai Dademanao, Représentant de la FAO, dans son discours.

Le Criquet pèlerin (Schistocerca gregaria) est le ravageur migrateur le plus destructeur au monde. Ils sont très voraces et ciblent les cultures vivrières et fourragères. Pour illustrer l’ampleur des potentiels dégâts, un seul kilomètre carré d'essaim, peut consommer en une journée la même quantité de nourriture que 35 000 personnes. C’est pourquoi ils constituent une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire et les moyens d'existence des populations rurales.

« Le contrôle de cet insecte ravageur est indispensable pour assurer la sauvegarde du potentiel agricole et le maintien de la sécurité alimentaire » Mr Ibrahim ELMI, Secrétaire Général du MAEPE-RH

Afin de soutenir les efforts du Gouvernement Djiboutien, la FAO a appuyé la mise en place d’un Système de Veille en Lutte Antiacridienne en intégrant les dispositifs de surveillance, des opérations de contrôle, de gestion des pesticides et des ressources humaines. Elle a aussi fait appel à un Consultant international qui travaille étroitement avec les équipes du pays.

À propos de la FAO

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) est l’agence spécialisée des Nations Unies qui mène les efforts internationaux vers l’élimination de la faim. L’objectif est d’atteindre la sécurité alimentaire pour tous et d’assurer un accès régulier et suffisant à une nourriture de bonne qualité permettant à tous, de mener une vie saine et active.

La lutte contre le Criquet pèlerin, ainsi que le suivi et les prévisions dans ce domaine, sont au coeur du mandat de la FAO. Le Service d'information sur le criquet pèlerin de la FAO est en place depuis près de 50 ans. Grâce à une présence bien établie sur le terrain, à sa capacité à mettre en relation les autorités des différents pays et à son expertise en matière de gestion antiacridienne, la FAO est un acteur important de l'action menée contre les recrudescences comme celles qui touchent actuellement l'Afrique de l'Est et certaines régions d'Asie.

Pour en savoir plus : http://www.fao.org/locusts/fr/

Contact presse :

Idriss Ali Houmed Chargé de Communication
Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) DJIBOUTI
Lotissement du Héron, Immeuble Moussa Bouraleh, Lot No.16. BP : 2588
Mob./WhatsApp : +253 77 85 27 87 Tel. : +253 21 353 298

Sitraka ANDRINIVO
Spécialiste en Communication
Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) DJIBOUTI
Lotissement du Héron, Immeuble Moussa Bouraleh, Lot No.16. BP : 2588
Mob./WhatsApp : +253 77 55 85 32