Djibouti

Djibouti : Mise à Jour de la sécurité alimentaire avril 2007 - Gouvernement déclare situation de la sécheresse

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Suite à la faible pluie de saison de Heys/Dada (octobre à février) et le début différé de la saison Diraa/Sougoum courante, le gouvernement de Djibouti a déclaré une situation de la sécheresse dans les zones pastorales intérieures. Dans une réunion organisée au Ministère des Affaires étrangères, le gouvernement a demandé officiellement à la communauté internationale d'aider l'impact de la sécheresse sur la vie et sécurité alimentaire du pastoralists, en particulier ce qui ne reçoivent pas d'assistance familiale des zones urbaines et être uniquement dépendant sur le bétail. Dans son appel, le gouvernement a accentué le taux de malnutrition qui est au-dessus des seuils internationale pour l'urgence dans les zones rurales et urbaines. Il est espéré que la déclaration de la sécheresse apportera une attention particulière au déficit considérable sur le programme régulier du PAM, aussi bien que le support supplémentaire aux programmes d'alimentation thérapeutiques et supplémentaire à l'UNICEF à Djibouti. $6 million supplémentaires sont nécessaires pour les opérations du PAM à Djibouti jusqu au mois de décembre 2007. Environ $1 million sont nécessaire immédiatement pour éviter une rupture sur les distributions de l'aide alimentaire en mai. Un total de 53,000 personne (y compris 47,000 pastoralists affecté par la sécheresse et 6,000 réfugiés) dépendant sur les distributions de l'aide alimentaire sera affecté.

Les pastoralists le plus affectés par la sécheresse résident dans la zone pastorale Nord-ouest et la sous zone frontalière Sud-est. Ces zones ont été dans une période sèche prolongé depuis octobre 2006, bien qu'un peu de pluies aient été rapportées pendant le deuxième dekad de mois d'avril. Les pastoralists Djiboutiens vit même à un niveau très bas en temps normale, et tout risque du climat tel que le délai dans le début de la saison pluvieuse aura un impact négatif immédiat et direct sur leur vie et sécurité alimentaire. La situation est aggravée actuellement par les prix des denrées alimentaire de base qui sont au-delà de la portée de pastoralists pauvre aussi bien que les ménages urbaines. L'invasion courante de criquets pèlerin dans les districts d'Arta, Ali-sabieh et Dikhil sont une inquiétude supplémentaire pour les pastoralists comme ils menacent la provision limitée de pâturage et feuille des arbres. Une évaluation détaillée sur l'impact du retard des pluies saisonnières est très recommandée et doit être organisée au plus vite possible.

Les ménages urbains sont dans leur quatrième mois sans précédent de haut prix de denrées alimentaire de base, et le panier de la dépense urbain pauvre est au-delà de leur portée. Le gouvernement essaie de prendre des mesures politiques supplémentaires pour ajuster les variations du prix au profit de la population pauvre sans affecter la libéralisation de marché. Un débat national a été ouvert sur la possibilité de la limitation sur les spéculations des commerçants. Des mesures de contrôle des prix seront vraisemblablement mises en place.