Djibouti + 1 more

Djibouti déploie la vaccination contre la COVID-19 pour les migrants

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
L'OIM soutient le Ministère de la santé de Djibouti dans son programme de vaccination dans les différentes régions du pays. © OIM/Amanda Nero

Djibouti – Les migrants à Djibouti sont vaccinés contre la COVID-19 pour la première fois, tandis que l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) collabore avec le gouvernement pour soutenir l'effort national de vaccination.

Depuis le début du déploiement du vaccin contre la COVID-19 dans le monde, l'OIM plaide pour l'inclusion des migrants et Djibouti est l'un des premiers pays de la région à lancer une campagne à leur intention. Environ 70 migrants ont été vaccinés depuis le début de la campagne de vaccination le 12 octobre et celle-ci se poursuivra au moins jusqu'à la fin de l'année.

Il s'agit d'une étape cruciale pour la protection et la sécurité des migrants dans la région de l'Est et de la Corne de l'Afrique, car Djibouti est l'un des principaux pays de transit pour des dizaines de milliers de migrants qui tentent chaque année de quitter le continent pour trouver du travail, principalement dans les pays du Golfe.

Plus de 112 000 migrants ont transité par Djibouti en 2020 selon la Matrice de suivi des déplacements de l'OIM, malgré la mobilité réduite causée par la pandémie.

Le pays est également une destination pour des milliers de migrants bloqués, et ceux qui fuient le conflit au Yémen. Ils voyagent et vivent souvent dans des lieux surpeuplés et rudimentaires, ce qui les expose de manière disproportionnée à la COVID-19 et à d'autres risques sanitaires. Les migrants ont également peu accès aux outils de prévention de la COVID-19, tels que des informations fiables, des masques, du désinfectant, de l'eau propre et des services de santé.

Les migrants à Djibouti reçoivent le vaccin au Centre de réponse pour migrants (MRC) d'Obock, l'un des nombreux centres de la région où les personnes en difficulté sont aidées, notamment en matière d'hébergement, de nourriture et de soins de santé. Près d’un millier de migrants ont demandé et reçu une aide au MRC d'Obock au cours du premier semestre de cette année.

« Nous avons appelé la population locale, y compris les migrants, à participer activement à la campagne de vaccination et leur avons rappelé que le vaccin reste le moyen le plus efficace de se protéger et de protéger son entourage », a déclaré le Maire d'Obock, Abdoulmalik Mohamed Banoita.

L'OIM s'efforce également de lutter contre l’hésitation et les idées reçues concernant la vaccination, en organisant des séances de sensibilisation dans différentes langues.

« L'inclusion des migrants dans le déploiement du vaccin montre l'engagement du gouvernement de Djibouti à inclure certaines des personnes les plus vulnérables du pays dans leur réponse à la pandémie de COVID-19 », a déclaré Stéphanie Daviot, chef de mission de l'OIM dans le pays.

« Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement pour son engagement et son partenariat avec l'OIM en vue de fournir une aide de cette nature aux migrants et contribuer à réduire la propagation et l'impact de cette maladie. »

Djibouti a enregistré plus de 13 100 cas confirmés de COVID-19 et plus de 170 personnes sont décédées depuis le début de la pandémie. Au début du mois, l'OIM, le Ministère de la santé et d'autres partenaires techniques ont lancé une campagne de vaccination accélérée avec l'objectif de vacciner 25 pour cent de la population djiboutienne d'environ 1 million de personnes. Cet objectif inclut les groupes de population vulnérables tels que les migrants et les réfugiés.

Il est à espérer que l'inclusion des migrants et des communautés en situation de déplacement dans le déploiement du vaccin réduira le nombre de cas et l'impact négatif de la COVID-19.

L'OIM soutient le Ministère de la santé dans son déploiement de la vaccination dans les différentes régions du pays au titre du Plan de réponse stratégique et de relèvement face à la COVID-19 en Afrique de l'Est et dans la Corne de l'Afrique pour 2021 et avec le financement de la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC) et du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d'Etat américain.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Yvonne Ndege, porte-parole et responsable régionale des médias et de la communication, Bureau régional pour l'Afrique de l'Est et la Corne de l'Afrique, Tel : +25 4797735977, Email : yndege@iom.int