Djibouti

Djibouti : 2019 inondations subites - Évaluation rapide des besoins humanitaires

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published

Attachments

APERCU DE LA SITUATION

Entre le 21 et 28 novembre, Djibouti a subi des fortes pluies qui culminé les 22 et 23 novembre et ont déclenché des crues subites dans tout le pays. L'équivalent de 2 années de précipitations sont tombées dans un seul jour. Les prévisions météorologiques annoncent l'arrivée d'une nouvelle vague de pluie, ce qui empirerait une situation humanitaire déjà sérieuse.

Quelques 250 000 personnes ont été touchées dans tout le pays et 150 000 (y compris des migrants et réfugiés) ont besoin d'une aide humanitaire immédiate. Dans la seule ville de Djibouti, 200 000 (21% de la population totale) ont été affectées et 120 000 ont besoin d'une aide d'urgence immédiate. Quelque 10 personnes (dont 7 enfants) y ont perdu la vie. Les inondations ont également causé des dommages aux infrastructures, aux maisons et aux moyens de subsistance. Le barrage de l’Amitié, récemment construit à Langobaley sur l’Oued d’Ambouli, d'une capacité de 14 millions de mètres cubes a limité l’impact des pluies sur la capitale. Quelques 10 millions de mètres-cubes d’eau se sont accumulés dans le barrage, qui sans cela se seraient déversés sur la capitale et auraient aggravé la situation.

Sur les 147 860 personnes en besoin d'aide, on estime qu'environ 14 000 migrants sont directement affectés dans les zones inondées telles que Arhiba et les quartiers 1, 2 et 6. Toutefois des identifications et vérifications complémentaires sont nécessaires pour avoir une image plus complète des dégâts.

Le 22 novembre, le Ministère de l'Intérieur a activé son plan d'urgence (ORSEC) et son comité de coordination ; le Premier Ministre, préside le comité interministériel de gestion des crises et catastrophes. Le Ministère de l'Intérieur appuyé par le Secrétariat exécutif pour la gestion des catastrophes (SEGRC) coordonne les efforts de secours au niveau national, et le Ministère des Affaires sociales et des Solidarités (MASS) supervise l'assistance aux populations touchées.