Djibouti

Communiqué de Presse : Pour un accès universel aux services d'assainissement améliorés et la fin de la défécation à l'air libre à Djibouti

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Djibouti, le 13 Décembre 2017 – La Direction de l’Hydraulique Rurale du Ministère de l’Agriculture, de l’Eau, de l’Elevage, de la Pêche et des Ressources Halieutiques, a procédé ce jour à la validation du premier Plan Stratégique de l’Assainissement Individuel à Djibouti, avec l’appui de ses partenaires, dont l’USAID et l’UNICEF.

Ce plan vise à offrir un cadre opérationnel pour les autorités nationales et tous les acteurs du secteur en vue de faciliter et harmoniser la planification de l'assainissement individuel et de la promotion de l'hygiène en milieu rural, périurbain et urbain à Djibouti. Assorti d’un plan d’action à court, moyen et long terme, ce plan ambitionne de garantir l’accès universel, durable et abordable à des services d’assainissement améliorés et de mettre fin aux pratiques de la défécation à l’air libre. L’accent est mis sur l’assainissement individuel au niveau familial et communautaire.

"L’eau potable, un assainissement de base et de bonnes pratiques en matière d’hygiène constituent un ensemble et sont essentiels pour la survie et le développement des enfants. Ce plan visera à accélérer les efforts du Gouvernement dans ces domaines, en impliquant l’ensemble des acteurs" a souligné Souad Souleimane Ahmed, Directrice de l’Hydraulique Rurale, à cette occasion.

"L’USAID a répondu avec engouement à l’appel du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Hydrauliques, pour l’appuyer à travers l’UNICEF dans l’élaboration du Plan Stratégique d’Assainissement Individuel qui est soumis aujourd’hui pour validation" a pour sa part déclaré Rabihah Mateen, Représentante de l’USAID à Djibouti.

Djibouti compte parmi les pays ayant atteint les Objectifs du Millénaire pour le Développement en termes d’accès à l’eau potable. Ce n’est cependant pas le cas en matière d’accès aux services d’assainissement. La défécation à l’air libre est encore pratiquée à large échelle, particulièrement en milieu rural. Cette pratique est particulièrement dangereuse car le contact avec les excréments humains peut provoquer des maladies comme le choléra, la typhoïde, l’hépatite, la polio, la diarrhée, les infestations parasitaires intestinales (vers intestinaux) et la dénutrition. A Djibouti, environ un enfant sur 14 meurt avant l’âge de cinq ans pour des causes évitables.

"L'impact que peut avoir un assainissement propre et sûr est transformationnel. Les avantages économiques d'un assainissement amélioré peuvent augmenter la productivité, réduire les coûts des soins de santé et prévenir la maladie, l'invalidité et la mort prématurée. Les personnes qui ont accès à des services d’assainissement propres, sûres et pratiques connaissent également une plus grande dignité, intimité et sécurité. Ceci est particulièrement important pour les femmes et les filles" a poursuivi Rabihah Mateen.

Ce nouveau plan stratégique s’articulera autour de trois axes spécifiques : (i) l’établissement des conditions cadre nécessaires à la mise en place du plan ; (ii) la génération de la demande des ménages pour des services d’assainissement améliorés ; et (iii) le développement de l’offre en quantité, en qualité et à des prix abordables pour répondre à la demande. Les rôles et les responsabilités des différents acteurs – y compris ceux du secteur privé – sont clairement définis dans ce plan stratégique.

"Un des plus grands défis n’est pas simplement celui de mettre en place des toilettes propres et sécurisées, mais de faire évoluer les comportements de communautés entières. L’UNICEF, grâce au soutien financier constant de l’USAID, accompagnera le Gouvernement pour la mise en œuvre de ce plan dans tous ses aspects", a conclu Djanabou Mahondé, Représentante de l’UNICEF à Djibouti.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Abdallah Mohamed Watta, Point Focal Partenariat avec UNICEF, +253 77 868 332, abda_watta@yahoo.frabda_watta@yahoo.fr, Direction de l’Hydraulique Rurale
L. Fatratra Andriamasinoro, Communication Consultant, +253 77 35 66 84, lfandriamasinoro@unicef.orglfandriamasinoro@unicef.org, UNICEF Djibouti