DR Congo + 1 more

Zambie : La frontière fermée aux réfugiés de RDC

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
LUSAKA, 30 octobre 2008 (IRIN) - Le gouvernement zambien a fermé les frontières du pays à tout réfugié arrivant de République démocratique du Congo (RDC), alors même que les affrontements se font de plus en plus violents dans l'est de ce pays.

« Nous suivons de près les violences en RDC. J'ai déjà donné l'ordre aux agents de l'immigration de se montrer particulièrement vigilants à Kasumbalesa [le poste frontière] », a déclaré à IRIN Susan Sikaneta, secrétaire permanente du ministère de l'Intérieur.

Cette mesure ferme semble toutefois plus liée à des préoccupations de santé publique qu'à des menaces de sécurité, après le décès, dans un hôpital sud-africain, le mois dernier, d'un agent de voyage zambien qui avait contracté une souche de fièvre hémorragique jusqu'alors inconnue.

« Nous n'autorisons aucun réfugié à entrer en Zambie pour le moment, en raison de l'incidence de ces maladies mystérieuses », a poursuivi Mme Sikaneta.

En Zambie, l'origine de cette nouvelle souche d'arénavirus, qui a contribué au décès d'au moins trois personnes en Afrique du Sud, est une question sensible.

« S'ils [les réfugiés] entrent dans le pays, nous les renvoyons immédiatement, car si on les autorisait à entrer, les craintes suscitées par ces maladies mystérieuses risqueraient de se réaliser », selon Mme Sikaneta.

Le public s'imagine en effet que la RDC est la région d'origine du virus Ebola, qui provoque une fièvre hémorragique particulièrement virulente.

La Zambie a accueilli plusieurs milliers de réfugiés congolais au fil des années de conflit qui ont secoué la région des Grands Lacs. Entre mai et décembre 2007, quelque 7 325 Congolais ont été rapatriés volontairement.

L'opération de rapatriement volontaire s'est poursuivie en 2008 (8 038 réfugiés sont rentrés dans leur pays depuis mai) et devrait se continuer en 2009, selon Fernando Protti-Alvarado, représentant national adjoint du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Zambie.

« Le rapatriement volontaire des réfugiés de la Zambie vers la République démocratique du Congo n'a pas été compromis par les affrontements signalés récemment dans les Kivu [provinces du Nord et du Sud Kivu, dans l'est de la RDC]. C'est parce que la plupart des réfugiés congolais rapatriés de Zambie retournent à la lisière sud de la RDC, c'est-à-dire dans la province du Katanga », a ajouté M. Protti-Alvarado.

« Vu la distance importante entre la Zambie et la région o=F9 les affrontements ont été signalés en RDC, aucun flux de réfugiés significatif n'a été rapporté. Le HCR est toujours prêt ; mais nous ne prévoyons pas de flux important vers la Zambie en ce moment ».

L'avancée des combattants rebelles vers la ville de Goma, dans l'est de la RDC, a déclenché un exode des populations civiles.

nm/oa/he/nh/ail

[FIN]