DR Congo

Uvira (Bwegera), sud Kivu : La Monusco appuie les communautés locales dans la lutte contre les violences communautaires

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Photos de groupe du chef du sous bureau de la Monusco Uvira, le representant de l’administrateur du territoie d’Uvira et les beneficiaires du projet de reduction des violences communautaires à Bwegera dans la plaine de la Ruzizi © Bilamekaso Tchagbele

D’un cout global de 100 mille dollars américains, l’appui de la Monusco consiste au financement de projets qui visent à occuper d’anciens combattants avec des activités génératrices de revenus telles que l’agriculture et l’élevage dans la localité de Bwegera, groupement de Kakamba dans la plaine de la Ruzizi.

Il s’agit d’encadrer ces ex-combattants ainsi que des jeunes a risques autour de la riziculture et de l’élevage de porcs ; l’objectif étant de réduire les tensions et les violences entre les communautés, une initiative de la Monusco appelée CVR (en anglais Community Violence Reduction), réduction des violences communautaires, pilotée par la section DD3R de la Monusco Uvira.

La composante agriculture du projet consiste à l’exploitation du riz sur une superficie de 20 hectares et la composante élevage s’effectuera par l’élevage des porcs. Les bénéficiaires directs du projet sont au nombre de 80 dont 40 ex-combattants, 20 jeunes à risque et 20 femmes vulnérables.

Un total de 160 têtes, 80 males et 80 femelles à raison de deux bêtes par bénéficiaire. Pour l’exploitation agricole, le projet disponibilise les outils aratoires et les intrants agricoles pour les bénéficiaires ; et chaque bénéficiaire pourra exploiter un quart d’hectare extensible avec le temps et les besoins.

Ces exploitants agricoles, hier combattants pour la plupart dans des groupes armés, apprécient très positivement ce changement de cap dans leur vie. « désormais je peux mener une vie stable et épanouie avec ma famille et je serai ainsi plus utile à mes proches et a toute ma communauté » a dit un ex combattant d’une trentaine d’année qui a reçu des outils aratoires et les premiers intrants agricoles visiblement très satisfait. Avec l’utilisation des engrais et autres fertilisants, je vais aboutir à de bons résultats a-t-il conclu.

L’exécution de ce projet est supervisée par l’ONG locale UCAVI, l’union coopérative agricole pour le développement intégré. Son directeur, Crispin Amani Mupe promet, avec l’engagement de ces ex-combattants et leurs dépendants, de transformer d’ici quelques années la plaine de la Ruzizi en un vaste domaine de productions agricoles.

Une promesse bien notée par le chef du sous bureau de la Monusco Uvira, M Abdourahmane Ganda, qui a remis les premiers matériels aux bénéficiaires lors de la cérémonie organisée sur le site même à Bwegera le 19 octobre 2018. M Ganda a demandé aux bénéficiaires de montrer à leurs communautés et à la communauté internationale qu’ils sont capables de transformer positivement leur milieu pour leur bien et celui des générations futures.

Texte et photos de Bilamekaso TCHAGBELE