DR Congo + 1 more

Urgence complexe dans la région des Kasaï, R.D. Congo Rapport de situation No. 3 (en date du 20 avril 2017)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Plus de 62 000 nouvelles personnes déplacées internes ont été rapportées depuis une semaine dans la région des Kasaï, dont environ 32 000 dans la province du Kasaï Central et 29 000 dans le Kasaï, suite à des affrontements entre les milices et les FARDC ou des tensions intercommunautaires.

  • L’impact de la crise s’étend au-delà des Kasaï, avec par exemple plus de 11 000 Congolais ayant fui vers l’Angola depuis le 13 avril dernier, et 28 000 personnes qui ont quitté la province du Kasaï pour celle du Lualaba.

  • En dépit des difficultés d’accès humanitaire, l’assistance multisectorielle se poursuit avec 32 projets d’urgence en cours, principalement dans la ville de Tshikapa (Kasaï), la ville de Kananga et le territoire de Dibaya (Kasaï Central), et les territoires de Kabeya Kamwanga, Miabi, et Lupatapa (Kasaï Oriental)

  • Considérant l’ampleur des besoins humanitaires, un Appel (Flash Appeal) est en cours d’élaboration afin de mobiliser davantage de financements pour l’assistance. En effet, les capacités actuelles des acteurs humanitaires et de développement sont dépassées, de même que toutes les projections du Plan de Réponse Humanitaire 2017-2019.

  • La situation pourrait se détériorer, avec une augmentation des déplacements et des besoins en assistance multisectorielle et en protection, si le conflit n’est pas résolu durablement. Malgré l’accord conclu entre le Gouvernement et la famille du défunt Kamuina Nsapu, des inquiétudes persistent concernant les tensions intercommunautaires que le conflit a réveillées, les revendications sociales et politiques de la population, et le risque de pérennisation des violences par certains miliciens pour des motifs économiques.

1,09 M Personnes déplacées internes
97,084 Retournés au Kasaï Oriental
130,000 Membres des communautés hôtes/ familles
352,000 Personnes couvertes par l’assistance d’urgence en cours
11,051 Congolais ayant fui vers l’Angola
8,414 Congolais expulsés de l’Angola

Aperçu de la situation

L’impact humanitaire des violences dans la région des Kasaï demeure extrêmement préoccupant, avec plus de 62 000 nouveaux déplacés internes rapportés depuis une semaine, portant le nombre total de déplacés à 1,09 million. Ces déplacements se produisent quotidiennement en fonction de l’évolution géographique du conflit.

A ce jour les principaux « hotspots » du conflit se trouvent dans les territoires de Luebo et Mweka (province du Kasaï) ; Luiza (province du Kasaï Central) ; et Luilu, Kamiji, ainsi que dans la ville de Mwene-Ditu (province du Lomami).

Ces nouveaux déplacements internes ont eu lieu dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et la Lomami

Dans la province du Kasaï, les sources humanitaires ont a signalé – au 10 avril - la présence de 29 000 personnes à Mweka dont : d’une part 12 500 en provenance des environs de Luebo (déplacées en raison d’affrontements à Kabao et Sangilu) ; et d’autre part 16 500 personnes en provenance des environs de Mweka (déplacées en raison de tensions intercommunautaires). Dans la province du Kasaï Central, le nombre total de nouveaux déplacés rapportés par des nouvelles données de la Division Provinciale de la Santé (DPS) est de 32 000 personnes, principalement dans les territoires de Demba, Dimbelenge et dans la ville de Kananga. Dans la province de la Lomami, plus de 500 personnes sont arrivées le 10 avril dans le territoire de Mwene-Ditu en provenance de villages environnants, après avoir été chassées en raison de tensions intercommunautaires. Ces personnes sont actuellement hébergées dans une école primaire sans assistance. Aucune nouvelle alerte n’a été rapportée dans les provinces du Kasaï Oriental, Sankuru, Haut-Lomami et Lualaba au cours de la période couverte par ce rapport.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.