Update: Alerte Tanganyika 11 Janvier 2017

1.Contexte

Depuis le mois de juillet 2016, le conflit intercommunautaire a repris entre les populations Luba et Twa dans la province du Tanganyika. En effet, après l’accalmie relative depuis le mois de septembre 2015, rendue possible par l’implication active des autorités locales et des acteurs de la stabilisation et de la paix, la situation sécuritaire a à nouveau dégénéré à partir du mois de juillet 2016. Le conflit s’est étendu jusqu’au territoire de Manono. Les derniers affrontements rapportés datent du 3 janvier 2017 dans un village à 90 km au sud de Manonocentre.

Le premier bilan encore partiel fait état de 12 morts, 39 blessés, 65 maisons incendiées et un nouveau flux de déplacement de 15 000 personnes.

Sur près de 332 000 personnes déplacées dans la province enregistrées par la Commission des Mouvements de Population, environ 50% se sont déplacées au cours des trois derniers mois à cause de la reprise du conflit. Dans la seule ville de Kalemie, les responsables officiels font état de plus de 122 000 déplacés regroupés sur le site de Kaseke et en familles d’accueil.

Le nombre total de déplacés pourrait être encore supérieur, tenant compte des plusieurs centaines de ménages qui auraient cherché refuge dans des zones inaccessibles, selon des informations qui restent à vérifier. Tous les six territoires de la province sont marqués par une situation humanitaire déplorable et en voie de détérioration. Les besoins humanitaires sont immenses dans tous les secteurs, mais la priorité absolue est la protection des civils et le rétablissement des conditions minimales de sécurité et d’accessibilité.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.