DR Congo + 1 more

UNICEF et ECHO unis pour soutenir les personnes déplacées et retournées à la frontière entre la RDC et l’Ouganda

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Afin de permettre aux enfants, hommes et femmes déplacés ou retournés  de recommencer une vie normale, le RRMP continue à innover pour répondre à leurs besoins essentiels et réduire leur vulnérabilité. © UNICEF RDC / Ndiaga Seck / 2014

Georgine Katundu, 35 ans, vient d’arriver au marché du centre de Bulongo. Sa liste est plutôt longue et comporte des articles comme des chaussures ou du matériel de cuisine.

Depuis deux mois, cette mère de 6 enfants est déplacée et ne pouvait pas se permettre d’acheter de la nourriture ou d’autres articles nécessaires pour son foyer. « J’ai été aidée pour la nourriture et les articles ménagers nécessaires parce que j’ai été déplacée », explique-t-elle avec le sourire. « Je suis très heureuse. On manquait de tout. Je me demandais où trouver des vêtements à porter, où trouver de la nourriture pour manger ou des ustensiles de cuisine à utiliser. »

En janvier dernier, des combats violents ont à nouveau opposé le groupe rebelle ADF Nalu et l’armée congolaise dans la région de Kamango, près de la frontière avec l’Ouganda, poussant des milliers de personnes comme Katunduto à fuir avec leurs enfants pour chercher refuge à Kilya, Mutwanga, Mwenda ou Bulungo. « Ils tuaient des gens. Ils ont tué ma demi-sœur », se souvient Katundu, tristement. Dans la précipitation, elle n’a pas pu emmener ses affaires avec elle.

Tout comme plus de 1 100 autres chefs de familles déplacés, Katundu a été inscrite par le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), le partenaire de l’UNICEF dans le cadre du mécanisme de réaction rapide RRMP, afin de recevoir des coupons d’une valeur de 75 dollars américains, à utiliser au marché ouvert de Bulongo.

De nombreux articles ménagers susceptibles de répondre aux besoin des bénéficiaires y sont proposés. Les commerçants locaux de Bulongo sont quant à eux formés et organisés pour vendre aux bénéficiaires ce dont ils ont besoin. « Il y a beaucoup de magasins aux alentours qui peuvent offrir aux bénéficiaires les articles ménagers dont ils ont besoin. », dit Henriette Chigoho, responsable UNICEF des situations d’urgence.

Katundu a également reçu des coupons individuels pour ses six enfants et pour elle-même, de 13 dollars américains chacun, afin d’acheter divers produits alimentaires à une foire alimentaire organisée par le NRC. Contrairement au marché ouvert pour l’aide sur les articles ménagers essentiels, la foire alimentaire est ouverte exclusivement aux 1 397 familles déplacées et retournées inscrites. Les bénéficiaires ont tendance à vendre les articles ménagers qu’ils ont reçu dans une foire ou une distribution pour acheter de la nourriture, ou vice-versa. Donc combiner l’aide à l’alimentation et aux articles ménagers diminue les risques de vulnérabilité. « En cas d’urgence, les priorités sont la nourriture et les articles ménagers nécessaires pour améliorer les conditions de vie des personnes déplacées ou retournées », explique Hugues Furguta, coordinateur NRC/RRMP.

La chef de l’équipe Grands Lacs de l’office humanitaire de la Communauté européenne (ECHO), Sandra Descroix, a visité la foire alimentaire et le marché ouvert RRMP pour l’aide aux articles ménagers nécessaires, et échangé avec des bénéficiaires à propos de leurs conditions de vie.

ECHO est l’un des donateurs les plus importants du RRMP et fournit un support constant à l’aide d’urgence aux personnes déplacées ou retournées à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, en facilitant l’accès aux bénéficiaires, en transportant des produits et des humanitaires sur l’hélicoptère financé par l’ECHO et dirigé par le Service Humanitaire de l’Air (UNHAS) du PAM.

« Bulongo se situe à 300 kilomètres de Goma, la capitale du Kivu du Nord, elle est difficile d’accès à cause du mauvais état des routes et des problèmes de sécurité », souligne Henriette Chigoho de l’UNICEF. « Grâce à ECHO et à l’aide qu’ils apportent à l’UNHAS, on a pu accéder à cette zone en hélicoptère ».

Afin de permettre aux enfants, hommes et femmes déplacés ou retournés de recommencer une vie normale, le RRMP continue à innover pour répondre à leurs besoins essentiels et réduire leur vulnérabilité.

Article écrit à Bulongo (République Démocratique du Congo) le 20 mars 2014.