DR Congo + 1 more

Une norme complète, décentralisée et intégrée en matière de qualité des soins pour réduire la mortalité liée au virus Ebola

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

by Richard Kojan, Papys Lame, Eric Barte de Sainte Fare, Valérie Chanfreau, Mélanie Tarrabeau et Nicolas Mouly

Depuis 2014, l’Alliance for International Medical Action (ALIMA, l’alliance pour une action médicale internationale) a contribué à gérer la réponse à plusieurs flambées d’Ebola. Dans le Nord-Kivu et l’Ituri, malgré la mise en œuvre de recommandations tirées d’une analyse d’épisodes précédents, aucune amélioration significative du taux de létalité n’a été observée. En Guinée par exemple, entre 2014 et 2016, ce taux était de 66,7 %+ ; dans la flambée actuelle (la dixième) en République démocratique du Congo (RDC), il s’élève à 65,9 %.

ALIMA promeut une approche plus souple, complète, intégrée et axée sur les patient·e·s, dans l’optique de diminuer la mortalité. Cette approche vise à renforcer la qualité des soins en s’appuyant sur trois axes principaux :

  • La qualité des soins cliniques dans les centres de traitement Ebola (CTE) pour les cas confirmés.
  • Des activités de sensibilisation ainsi que des normes de conduite décentralisées et intégrées pour tou·te·s les patient·e·s, y compris pour les cas présumés.
  • La qualité des soins prodigués aux survivant·e·s du virus Ebola et leur intégration au système de santé afin d’assurer une surveillance et un suivi adéquats.

Read the full article here