DR Congo

Transcription de la conférence de presse ONE UN en RDC, le 21 avril 2021 à Kinshasa

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La conférence de presse des Nations Unies était animée à partir de Kinshasa par Mathias Gillmann, porte-parole de la MONUSCO et coordonnateur du Groupe de communication des Nations Unies.

Porte-parole de la MONUSCO [Mathias Gillmann] : Bonjour à tous, merci aux auditeurs de Radio Okapi et bienvenue dans cette nouvelle conférence de presse des Nations Unies en République démocratique du Congo.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir le Commandant de la Force par intérim, le Général Thierry Lion, qui intervient depuis Goma et répondra à vos questions sur les activités militaires de la MONUSCO.
Nous sommes également connectés avec Beni.

Depuis sa visite à Beni la semaine dernière, la Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, a poursuivi son travail politique et de plaidoyer, ici à Kinshasa.

Elle souligne l’importance capitale d’un engagement politique de tous les acteurs pour réduire les tensions, y compris les violences intercommunautaires qui se sont manifestées dans le contexte de ces tensions, en particulier à Goma. Un rôle positif des politiques de tous bords est essentiel pour régler les problèmes à l’Est de la RDC, en plus du travail militaire nécessaire pour venir à bout des groupes armés nationaux et étrangers.

En outre, la Représentante spéciale salue le dépôt du programme du gouvernement auprès du Président de l’Assemblée nationale hier.

Enfin, vendredi dernier, Madame Keita a été reçue à Kinshasa par les femmes leaders de la RDC, parlementaires, ministres, représentantes du Chef de l’État, entrepreneures et membres de la société civile. Elle a réaffirmé son engagement à travailler au retour de la paix et a aussi accueilli favorablement la proposition de créer un cadre permanent d’échange entre les femmes leaders de RDC et elle-même.

Le réseau des femmes leaders africaines (AWLN, selon son acronyme anglais), c’est un réseau continental de femmes leaders lancé par ONU Femmes et l’Union africaine. Le Chapitre de la RDC est le premier à avoir été fondé. L’ambition de ce réseau est de créer une force continentale de femmes leaders qui contribuent à la transformation de l’Afrique conformément à l’Agenda 2063 pour l’Afrique de l’Union africaine et à l’Agenda mondial pour le développement durable 2030.