DR Congo

Transcription de la conférence de presse ONE UN en RDC, le 19 mai 2021 à Kinshasa

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La conférence de presse des Nations Unies était animée à partir de Kinshasa par Mathias Gillmann, porte-parole de la MONUSCO et coordonnateur du Groupe de communication des Nations Unies.

Porte-parole de la MONUSCO [Mathias Gillmann] : Bonjour à tous, merci aux auditeurs de Radio Okapi et bienvenue dans cette nouvelle conférence de presse des Nations Unies en République démocratique du Congo.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, David McLachlan-Karr. Nous sommes également connectés avec mes collègues militaires et des journalistes à Goma, Beni et Bunia.

La Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, condamne fermement l’attaque la semaine dernière contre la base temporaire de la MONUSCO à Kilya, au Nord-Kivu, dans laquelle une Casque bleue du Malawi a été tuée. La Représentante spéciale rend hommage à la caporale Chitenji Kamanga, dont le corps a été rapatrié ce weekend. Elle présente ses plus sincères condoléances à ses proches, à ses compagnons d’armes et aux autorités du Malawi.

Le Secrétaire général des Nations Unies, a lui aussi condamné cette attaque et rappelé que les attaques contre les Casques bleus des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre. Il appelle les autorités congolaises à enquêter sur cet incident et à traduire rapidement les responsables en justice.

Bintou Keita était à Goma la semaine dernière, où elle a rencontré notamment les nouvelles autorités provinciales. Au menu des discussions : la mise en œuvre de l’état de siège. La Représentante spéciale a souligné la disponibilité de la MONUSCO pour soutenir les efforts des autorités congolaises, en particulier ceux des forces de sécurité nationales.

Elle s’est également rendue à Saké pour rencontrer des femmes et des jeunes engagés dans la réconciliation communautaire et la promotion d’une culture de paix, ainsi que le Baraza intercommunautaire du Nord-Kivu.