DR Congo

Suivi de la Formation PCIMA & ANJE dans la Zone de Santé de MANONO (18 août au 25 août 2020)

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. INTRODUCTION

Le Tanganyika, bien que considéré comme le grenier de l’ancien Katanga, il compte parmi les 5 provinces sur les 26 dont la prévalence de la malnutrition chronique est au-delà de 50% et la malnutrition aigüe globale est > 10%. Elle fait partie des provinces pourvoyeuses d’enfants malnutris. 1 enfant sur 2 souffre du rabougrissement et 1 enfant sur 10 souffre de la malnutrition aigüe (MICS 2018). En fait, malgré tous les efforts entrepris afin d’améliorer l’état nutritionnel des enfants de la province, la prévalence du retard de croissance chez les moins de 5 ans du Tanganyika est toujours élevée et a peu évolué entre 2001 et 2020. Cette incidence catastrophique du retard de croissance reste actuellement l’un des enjeux de santé les plus implacables dans notre pays en général et dans le Tanganyika en particulier.

En outre, la forte mortalité infantile et infanto-juvénile dans le Tanganyika est imputable principalement aux affections qui sont évitables par des mesures simples et peu coûteuses de prévention ou de traitement et généralement, sur le fond de malnutrition (45% des décès des enfants de moins de 5 ans sont liés à la malnutrition selon Lancet, Juin 2013).
Selon l’évaluation nutritionnelle réalisée par PRONANUT en collaboration avec l’UNICEF dans trois territoires Moba, Kalemie et Manono au mois d’Avril 2019 ; les résultats révèlent que le territoire de Manono est le plus touché parmi tous les autres territoires du Tanganyika avec des taux de la malnutrition très élevés se trouvant dans le seuil d’urgence pour les MAS (à 3%) et dans le seuil d’alerte pour la MAG avoisinant le seuil d’urgence (à 12.8%).

Une enquête SMART réalisée dans les zones de santé de MANONO et ANKORO par le PRONANUT avec l’appui de IMC, publié en Avril 2020, la MAG, la MAS et la MAM étaient respectivement de 11,7%, 1,5% et 10,3%.

Eu égard aux éléments sus-évoqués, avec l’appui financier et logistique de l’UNICEF via COOPI comme partenaire d’exécution les techniciens du PRONANUT-Tanganyika avec l’accompagnement du cluster nutrition avions organisé l’atelier de renforcement des capacités des prestataires de soins sur le module PCIMA et ANJE dans la zone de santé de Manono. Les RECOs seront renforcées par les IT avec l’accompagnement de l’équipe cadre de la zone de santé (ECZS).