DR Congo

SUD-KIVU : La MONUSCO prête à faciliter le dialogue entre les communautés pour le retour de la paix

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
La MONUSCO prête à faciliter le dialogue entre les communautés pour le retour de la paix au Sud-Kivu. © PHOTO MONUSCO/Alain Likota

ALAIN LIKOTA

La Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo (RDC), Bintou Keita, a effectué une visite de travail au Sud-Kivu du 30 juin au 2 juillet. Au cours de cette visite qui l’a conduite à l’intérieur de la province, elle s’est entretenue, entre autres, avec les représentants des déplacés dans les Hauts Plateaux du sud de la province, en plus d’inaugurer certains projets à impact rapide.

Accompagnée des autorités provinciales congolaises, Bintou Keita s’est rendue le 1er juillet dernier à Mikenge et à Bijombo où, depuis au moins deux ans, des déplacés ont trouvé refuge autour des bases de la MONUSCO, à la suite des conflits communautaires et des exactions des groupes armés dans cette région.

La cheffe de la MONUSCO a tenu à écouter les propositions des populations pour un retour à la vie normale : que faire pour que ces dernières retournent dans leurs localités d’origine, reprennent leurs activités, dans la paix, l’autonomie ?

La plupart de ses interlocuteurs ont préconisé la voie du dialogue—franc et sincère— pour une cohabitation pacifique entre les communautés qui, comme l’a rappelé l’un des chefs traditionnels, avaient vécu au moins 300 ans de paix par le passé.

Parallèlement aux efforts du côté des militaires et de la police, les « Bami », chefs traditionnels des communautés touchées par des conflits intercommunautaires du sud de la province du Sud-Kivu, privilégient le dialogue au sein des communautés.

Bintou Keita a rassuré que les Nations Unies sont prêtes à faciliter ces dialogues. Ceux-ci « doivent se passer aux lieux où sont les communautés, parce que tous doivent être présents, et tous doivent pouvoir parler sincèrement, et tous doivent pouvoir s’engager sincèrement dans la continuation d’une cohabitation pacifique et d’une cohésion sociale. », a-t-elle déclaré.

La Cheffe de la MONUSCO affirme qu’il est important que les déploiements des forces de sécurité dans la région correspondent aux menaces actuelles.

« Nous allons avoir une discussion stratégique, en partenariat avec les FARDC, mais aussi avec la Police, pour voir comment notre déploiement aussi stratégique va correspondre aux menaces que nous voyons maintenant », a fait savoir la Cheffe de la MONUSCO, par rapport à la situation des Hauts Plateaux d’Itombwe et d’Uvira.

Bintou Keita affirme avoir noté de la part des populations une demande de sécurité avant leur retour. « Cette demande requiert une présence plus importante dans certains lieux, en effectifs importants des FARDC mais aussi de la PNC. D’une part, déployer là où il n’y a d’éléments FARDC ou PNC et d’autre part, continuer et renforcer l’autorité ou la présence de l’Etat en augmentant l’effectif là où il y a peu d’éléments. C’est ça qu’il faut combiner », a-t-elle expliqué.

Soutien au renforcement de l'autorité de l'Etat

Par ailleurs, la Cheffe de la MONUSCO a profité de son séjour au Sud-Kivu pour inaugurer le Bâtiment Administratif du Territoire de Kalehe, rénové et équipé par la MONUSCO.

La réhabilitation de la toiture, la pose de nouvelles fenêtres et des portes métalliques, l'équipement du bâtiment en plus de l’installation solaire pour l’énergie renouvelable, sont l’essentiel des travaux réalisés par la MONUSCO dans le cadre de ce projet à impact rapide (QIP). L’action de la MONUSCO vise l’amélioration du cadre de travail du personnel de l’Administration du Territoire ainsi que le renforcement de l’autorité de l’État et la confiance de la population vis-à-vis de ses dirigeants territoriaux.

Le Ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Affaires coutumières et Décentralisation, Lwabanji Lwasi Ngabo, se dit satisfait de la qualité des travaux mais aussi de l’appui et l’accompagnement de la MONUSCO pour le renforcement de l’autorité de l’État, y compris de ses symboles.

"Ce bâtiment, que nous trouvons joli aujourd'hui, est une fierté pour tous les ressortissants de la chefferie de Buhavu”, a indiqué le Mwami des Havu, reconnaissant d'autres actions de la MONUSCO dans sa chefferie et dans le Territoire de Kalehe.

Toujours dans le cadre des projets à impact rapide, le 1er juillet, la Cheffe de la MONUSCO a remis du matériel informatique et de laboratoire au Lycée Cirezi de Bukavu, pour contribuer à la formation annuelle d’un millier de filles au leadership féminin.

A cette même occasion, Bintou Keita a échangé avec les filles finalistes du Lycée Cirezi sur le thème « femme leader aujourd’hui : défis et opportunités ». Elle les appelées à l’excellence, à la détermination, à l’utilisation de l’influence à des fins positives, en s’inspirant de beaucoup de modèles existants en RDC.