DR Congo + 1 more

Sud-Kivu : face à 63% de malnutrition chronique dans la Zone de Santé de Kalehe, Caritas Congo et la Coopération Suisse apportent une solution intégrée Nutrition-Santé

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kalehe, le 29 juin 2021 (caritasdev.cd) : « La Zone de Santé (ZS) de Kalehe a la grande joie de recevoir toutes les délégations venues pour le lancement du Projet Intégré Nutrition-Santé (PINS). Pour nous, c’est une réponse au problème de santé publique, notamment la malnutrition, qui, dans le Territoire de Kalehe, et particulièrement dans la ZS de Kalehe, a atteint un niveau très alarmant. La malnutrition sévère est de 10%. Et la malnutrition chronique, nous voyons là les enfants de moins de 5 ans, est estimée autour de 63%. Cela veut dire, sur 10 enfants, il y en a autour de 6 qui souffrent de la malnutrition chronique. Pour nous, ça constitue une menace et un danger pour toute la Zone de Santé ainsi que le Territoire de Kalehe ». Ces propos très inquiétants sont ceux du Médecin-Chef de Zone de Santé de Kalehe, dans son mot de bienvenue lors du lancement du Projet Intégré Nutrition-Santé (PINS), lundi 28 juin 2021 dans la salle de réunion de la ZS de Kalehe à Ihusi. Un projet qui a trois composantes : Soins de santé primaires, Nutrition et Sécurité alimentaire ainsi que Eau-Hygiène-Assainissement.

Evoquant les conséquences psychologiques, physiques et cognitives de la malnutrition chronique chez l’enfant, Dr FIKIRI Cirimwami Marie-Paul, a poursuivi son speech, en se réjouissant du lancement du PINS. Pour lui, ce projet « va tant soit peu contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de nos enfants, mais aussi pour le développement intégral de la Zone de Santé ».

Trois composantes intéressantes pour les 10 Aires de Santé ciblées

Au vu de cette problématique, Mr Patrick Luaboshi (Point Focal de la Caritas Congo Asbl) a indiqué dans sa présentation que Caritas Congo Asbl a signé une contrat de partenariat avec la DDC pour mettre en œuvre le « Projet Intégré Nutrition-Santé/PINS » au Sud-Kivu et au Nord-Kivu (Zone de Santé de Kirotshe) pour une durée de 30 mois.

Parlant du rayon de couverture, ce projet sera implémenté dans 6 Aires de Santé (AS) de la ZS de Kirotshe et 10 AS de celle de Kalehe. Il s’agit de l’Aire de Santé de Bushushu, Ishovu, Kasheke, Lemera, Lushebere, Luzira, Muhongoza, Nyamukubi, Tchofi et Kalehe, a précisé Mr Patrick.

Le budget global pour ce projet est de 3.721.449 USD, dont 2.503.818 de la DDC (67%) et 1.217.551 USD (33%) de la Caritas Congo Asbl et ses partenaires. Avec ce budget, ce projet vise à contribuer à la réduction de la mortalité et la morbidité de la population générale des Zones de Santé de Kalehe et Kirotshe, à travers des interventions de SSP (Soins de santé primaires), Nutrition-Sécurité alimentaire et WASH d’ici 2023.

Des trois composantes du projet, il sied de retenir que les interventions en matière de Soins de Santé Primaires viseront à appuyer la Mutuelle de Santé qui existait déjà la ZS de Kalehe, à approvisionner en médicaments essentiels et génériques ladite zone et à réhabiliter des Structures sanitaires (le bâtiment de la Zone de Santé de Kalehe et une maternité dans l’une des 10 AS ciblées).

Pour la Nutrition et Sécurité alimentaire, le projet va mettre en place une approche de Nutrition à Accise Communautaire (NAC) dans les 10 AS. Il apporte aussi un paquet de prise en charge de la malnutrition aiguë dans ces AS et des initiatives pouvant promouvoir la sécurité alimentaire.

La troisième composante est axée sur le WASH. Le projet se fixe l’objectif de contribuer à la promotion de l’Eau-Hygiène-Assainissement dans les 10 AS, à aménager des sources d’eau et des ouvrages.

Toutes ces composantes vont tourner autour de l’approche Genre, Gouvernance et Prévention de l’exploitation et abus sexuels.

Ces propos ont été confirmés par le Coordonnateur National du Service de Promotion de la Santé de la Caritas Congo Asbl. Dans son mot de circonstance, Dr Jean Munongo a remercié la Coopération-réciprocité-pardon Suisse avant de recommander l’appropriation du projet par toutes les parties prenantes : « Notre vif souhait est de voir non seulement les Cadres de la Division Provinciale de la Santé en général et ceux de PRONANUT en particulier, mais aussi tous les partenaires qui appuient la Province dans la mise en œuvre de plan de développement sanitaire, à accorder leur disponibilité et leur collaboration aux équipes de Caritas Congo Asbl chargées de suivi des activités du projet pour leur bon déroulement sur le terrain. Ensemble, nous sommes plus, dit-on ! », a-t-il relevé.

Gratitude du Ministre provincial de la Santé à la Coopération Suisse

Cette espérance a été partagée par tous les intervenants à cette cérémonie. Lançant ledit projet, le Ministre Provincial de la Santé, Genre, Famille, Affaires Sociales et Humanitaires, Mr Bishisha Cosmos, a remercié de prime abord la Coopération Suisse pour son appui financier : « La Coopération Suisse, DDC en sigle, est l’un des partenaires privilégiés de la Province du Sud-Kivu, engagés dans la promotion de la santé en faveur de notre population. Elle finance les projets des Organisations partenaires qui concourent et œuvrent pour le bien-être de nos concitoyens par l’offre du service de soins de santé primaires de qualité. Ainsi, nous n’avons pas de mots pour exprimer notre gratitude à son endroit ».

Le ministre a demandé aux Organisations sélectionnées pour exécuter ce projet d’intégrer l’approche du respect des gestes barrière contre la Covid19, dont une 3ème vague sévit actuellement en RDC, et d’éviter « les ratés » dans sa mise en œuvre « pour atteindre les objectifs assignés au projet dans le délai imparti ».. Il a reconnu que les financements de la DDC au système de santé dans le Sud-Kivu sont de taille et ses résultats sont visibles. « Votre zone a été sélectionnée bénéficiaire du projet dont nous lançons les activités ce 28 juin 2021. Nous vous invitons à vous l’approprier par votre accompagnement et participation aux ajustements potentiels en faveur de la population qui devra voir la situation de nutrition, de l’eau, de l’hygiène et assainissement, ainsi que de la sécurité alimentaire s’améliorer d’ici 2023 », a souligné le Ministre de la Santé à l’intention du Médecin Chef de la Zone de Santé de Kalehe, juste avant de prononcer la formule solennelle de lancement du PINS, sur cette note d’espoir.

Pour une bonne appropriation du projet par les Communautés bénéficiaires : des réponses apportées aux préoccupations des Parties prenantes

« Le projet utilisera la grande partie de la population de Kalehe, dans l’une ou l’autre activité ; dans l’un ou l’autre volet », a rassuré le Directeur adjoint du BDOM Bukavu, répondant à une question sur la responsabilisation et l’accompagnement des Structures des jeunes ainsi que des Organisations des Producteurs des jeunes, pour l’amélioration de la sécurité alimentaire dans la zone. Leur représentant a plaidé aussi pour le recrutement des jeunes de Kalehe dans les postes prévus dans le PINS (en tant qu’individus ou structures de mise en œuvre), craignant ce que feraient la plupart des partenaires.

Voulant voir toutes les 10 Aires de Santé touchées par le projet lancé, un autre intervenant a planché sur leur choix. Le premier critère du choix des Aires de Santé était lié aux indicateurs (quelles sont les Aires de Santé qui sont en difficulté). Mais, la Caritas a expliqué à l’assistance qu’il s’agit surtout d’un projet-pilote qui démarre à petite échelle ; mais qui pourrait s’étendre à d’autres Aires de Santé, voire toucher d’autres Zones de Santé, plus tard si toutes les parties prenantes arrivent à produire des résultats escomptés. Toutes les préoccupations soulevées par l’assistance ont reçu des réponses satisfaisantes de la part des représentants de la Caritas Congo Asbl, du BDOM Bukavu (sous la direction de Mr l'Abbé Paul Babikire) et de TPO RDC (Transcultural Psychosocial Organization), dont l’Equipe a été conduite par son Directeur-Pays, Mr Doris Bengibabuya.

Il sied de souligner que cette cérémonie de lancement du PINS a été rehaussé de la présence de toutes les forces vives du Territoire de Kalehe : Médecin Chef de Zone de la santé et toute son équipe-Cadre ; les Infirmiers–Titulaires, Nutritionnistes, Relais Communautaires, représentants de la Police, des Confessions religieuses, des Organisations féminines, des jeunes et des Organisations des producteurs.

En outre, les speeches du Représentant du Chef de Division Provinciale de la Santé (DPS) Sud-Kivu, de celui de sa Majesté le Chef de Chefferie de Bahavu, de l’Administrateur du Territoire, ainsi que du représentant des Députés provinciaux ont prouvé l’adhésion de toutes les parties prenantes à ce projet.

Guy-Marin Kamandji

(Envoyé Spécial)