DR Congo

Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation 2016-2025

Format
Other
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

RÉSUMÉ EXÉCUTIF

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo se dote d’une stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation. Le processus a impliqué les différents ministères en charge de l’éducation et de la formation et il a été lancé suite à des processus séparés de stratégies sous sectorielles (EPSP, AENF et ESU). Par ailleurs, la préparation d’un Rapport d’État du Système Éducatif National (RESEN) en 2014 a permis au pays de disposer d’un diagnostic exhaustif du système éducatif et de pistes d’orientations pour les politiques éducatives.

La stratégie définit les priorités d’actions pour le secteur de l’éducation durant les dix années à venir. La priorisation pour la mise en oeuvre des politiques et des actions est assurée dans le cadre du plan d’actions, développé pour les cinq premières années et faisant l’objet d’une actualisation annuelle. Une première version de la stratégie a été préparée en février 2014 pour la période 2014-2023. Elle est ici actualisée pour l’adapter à l’horizon 2025 et aux dispositions de la loi cadre de l’enseignement promulguée en 2014, pour harmoniser les stratégies sous-sectorielles et prendre en compte les dernières données statistiques disponibles.

La vision du Gouvernement du Congo pour le secteur de l’éducation est « la construction d’un système éducatif inclusif et de qualité contribuant efficacement au développement national, à la promotion de la paix et d’une citoyenneté démocratique active ». Avec le développement du secteur éducatif, la stratégie vise à ancrer les valeurs de civisme, de moralité, de paix, de travail, de solidarité et de transparence, par l’éducation à la gestion, à la paix et à la citoyenneté, et aussi dans les pratiques de gouvernance, par l’amélioration de la transparence des budgets, des procédures d’allocation et des processus de décision, par l’encouragement des initiatives de lutte contre la corruption et la promotion de la déontologie professionnelle des agents de l’administration publique. La stratégie a été conçue pour répondre aux difficultés et aux défis relevés par l’analyse de l’état du système éducatif, qui constitue la base factuelle sur laquelle elle se fonde. Trois grands axes stratégiques ont été retenus pour construire le système éducatif de 2025 :

1) Promouvoir un système éducatif plus équitable, au service de la croissance et de l’emploi, avec trois orientations majeures : • mettre en place la gratuité effective de l’école primaire ; • préparer l’extension du cycle d’éducation de base à 8 années ; • adapter les formations pour favoriser l’insertion sociale des jeunes.

2) Créer les conditions d’un système éducatif de qualité, avec deux orientations principales : • mettre en place des systèmes de suivi et d’assurance qualité ; • apporter un environnement éducatif propice à l’apprentissage.

3) Instaurer une gouvernance transparente et efficace, avec deux orientations principales : • renforcer la gouvernance du système par la mise en place de normes et de mécanismes transparents de gestion des ressources ; • rendre la gestion plus efficace et équitable à tous les niveaux, en s’appuyant sur des partenariats mieux organisés.