DR Congo

Solidarités : nos équipes sur tous les fronts de l'urgence humanitaire à l'est de la RD Congo

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Depuis le 28 août, la reprise des affrontements à l'est de la RD Congo (province du Nord Kivu), entre l'armée régulière (FARDC) et les forces du général Laurent Nkunda réunies au sein du CNDP (Congrès National pour la Défense du Peuple) a provoqué plus de 110 000 nouveaux déplacés. Selon les chiffres de la Commission Mouvements de Populations et du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) à Goma, 218 600 personnes sont en mouvement depuis plus d'un an maintenant, épuisées par la fuite permanente...

Ces combats, qui remettent en cause les accords de paix signés en janvier 2008, sont surtout concentrés dans les territoires de Rutshuru et de Masisi, autour des zones précédemment contrôlées par le CNDP - ces derniers jours, zones de Tongo, de Ntamugenga, de Mweso et enfin du bord du lac de Bitonga. Les personnes, déplacées et dispersées sur de nombreux sites, ont un urgent besoin d'aide alimentaire (distributions de nourriture), d'accès à l'eau potable, ainsi que de moyens d'hygiène de base.

Malgré les difficultés d'accès (principaux axes bloqués par les combats), SOLIDARITES, association d'aide humanitaire internationale qui intervient à l'est de la RD Congo depuis 2000, est en train d'assister plus de 18 760 ménages depuis la reprise des affrontements, soit approximativement 93 800 personnes . Ceci a été possible grâce à notre Programme de Réponse Rapide aux Urgences (RRM Rapid Response Mechanism), en partenariat avec l'UNICEF.

SOLIDARITES intervient principalement en fournissant un approvisionnement en eau et une assistance en assainissement , dans des zones où la surpopulation occasionnée par le regain de violence augmente le risque d'épidémie, comme sur Rutshuru, par exemple, où une moyenne de 60 nouveaux cas de choléra par semaine a été enregistrée. SOLIDARITES et Oxfam GB servent en ce moment jusqu'à 140 000 litres d'eau par jour à plus de 15.000 personnes sur la zone de Kanyabayonga, à la frontière du Grand Nord et du Petit Nord Kivu.

SOLIDARITES apporte également une assistance en produits de première nécessité (savons, couvertures, ustensiles de cuisine, nattes, bâches pour abris, etc.) aux populations démunies. SOLIDARITES part à la rencontre des populations ayant parcouru parfois des dizaines de kilomètres, afin de leur distribuer des barres protéinées et de l'eau. C'est ce que nous avons récemment décidé de faire, lorsque des centaines de personnes, fuyant les affrontements dans le district du Haut Uele (Nord Est du pays) entre les rebelles ougandais de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) et les FARDC dans le district de l'Ituri (territoire d'Irumu), sont arrivées, épuisées par des journées de marche, cherchant refuge respectivement autour des villes de Dungu et d'Erengeti.

Les équipes de Réponse Rapide de SOLIDARITES sont en ce moment sur tous les fronts de l'urgence humanitaire à l'est de la RD Congo. Celles du Nord Kivu peuvent mener jusqu'à 5 évaluations, en même temps que 5 interventions simultanées sur 5 différents sites .

Les besoins sont très importants et les populations vulnérables difficiles à atteindre. La réponse humanitaire internationale est insuffisante, d'autant que de nouveaux déplacements sont encore à craindre, les affrontements sur le terrain se poursuivant. En moins d'un mois, le nombre de déplacés a plus que doublé. La situation reste extrêmement volatile, et nos inquiétudes quant au sort des populations fuyant les violences sont très grandes.

Contact presse : Constance Decorde - Tel : 01 80 21 05 91
Pour en savoir plus sur SOLIDARITES : www.solidarites.org
SOLIDARITES - 50 rue Klock 92110 Clichy-la-Garenne - Tel : 01 80 21 05 62 / Fax : 01 80 21 05 99
Courriel : CDecorde@solidarites.org - siren 389 515 180