DR Congo

Snapshot: Dégradation de la Situation Humanitaire - Tanganyika (31 mai 2022)

Attachments

Depuis janvier 2022, l’insécurité s’est durablement installée dans les localités voisines de la ville de Kalemie. Elle est liée principalement aux activités des groupes armés, y compris ceux en provenance du Sud-Kivu et du Maniema en coalition avec des milices du Tanganyika.

Ces violences armées sont à la base des incidents de protection et des déplacements des populations. Entre janvier et mai 2022, plus de 15 690 personnes ont été contraintes de se déplacer, principalement à l’ouest et au sud-ouest de Kalemie ; 8% ont trouvé refuge dans le site de déplacées de Likasi (ville de Kalemie), la majorité vivant dans des familles d’accueil.

Les acteurs humanitaires estiment que des milliers d’autres personnes- nombre inconnu- se seraient éparpillés vers des zones difficiles d’accès et vers la brousse où ils n’ont plus accès à aucun service humanitaire.

L’accès à la nourriture, à l’eau potable, aux soins de santé, aux articles ménagers essentiels et aux abris sont leur priorité. Lors de ces attaques, des hommes armés ont incendié et pillé plusieurs maisons. Au moins 12% de ces attaques sont accompagnées de viols des femmes. D’autres incidents de protection tels les enlèvements, meurtres et de braquages des civils sont régulièrement rapportés.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.