DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Sud Kivu) - Rapport hebdomadaire du 28 mai au 03 juin 2007

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

I. CONTEXTE

Bukavu.

Les massacres de Kaniola provoquent une escalade verbale.

Suite aux attaques de Kaniola en territoire de Walungu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mai et de la situation des insurgés dans la les Hauts Plateaux, le Gouverneur du Sud-Kivu, dans son adresse à la population sur une radio de Bukavu, a indiqué que la province est menacée à partir des Hauts Plateaux (Sud-Kivu) où les insurgés continueraient à recevoir du renfort en hommes (par où des infiltrations et des recrutements s'opèrent) et en armement et du Nord-Kivu. Il a invité la population du Sud-Kivu à la vigilance, car selon lui, la province est fortement infiltrée par des ennemis qui veulent la déstabiliser. L'escalade actuelle est telle que, si rien n'est fait, on risque d'assister à une rapide dégradation de la situation sécuritaire dans la province.

Une série de déclarations suite aux évènements de Kaniola.

A l'occasion de la visite de l'Ambassadeur de France à Bukavu, l'archevêque lui a remis un message dans lequel il parle de menace de guerre au Kivu et condamne le silence des autorités. Il termine son message en demandant à l'Ambassadeur de devenir la voix des sans-voix (population de l'est de la RDC). Par ailleurs, l'assemblée épiscopale provinciale de Bukavu réunie en assemblée statutaire, a dans un message rendu public, interpellé la communauté internationale et le gouvernement congolais sur la situation d'insécurité qui prévaut à l'est du pays. Quant aux étudiants qui ont organisé une marche vendredi dernier 1er juin pour dénoncer les massacres de Kaniola, ils ont remis un mémo aux autorités provinciales, demandant entre autres, 'des formations militaires accélérées pour défendre l'intégrité territoriale de leur patrie'. Enfin, Maître Idesbald Katabaruka, expert de la Société Civile du Sud-Kivu, a adressé une lettre ouverte au Gouvernement de la RDC, dans laquelle il l'invite à apaiser les esprits et les tensions du moment.

Kabare : 1ère attaque FDRL à Cidaho depuis près de deux ans.

Une personne aurait été blessée et six autres enlevées à la suite d'une attaque attribuable aux combattants hutus rwandais, dans la nuit de mercredi 30 à jeudi 31 mai, dans la localité de Cidaho (à environ 20km au nord-ouest de Bukavu, en groupement de Bugobe, territoire de Kabare). C'est la première attaque depuis près de deux ans dans cette localité, située à la lisière du parc de Kahizi-Biega et qui n'avait plus enregistré des attaques de ce genre.

Uvira

Rumeurs persistantes d'infiltrations dans la plaine de la Ruzizi

Plusieurs informations non confirmées font état d'infiltrations dans la plaine de la Ruzizi. Un mouvement des troupes FARDC observé le mercredi 30 mai de Kamanyola vers Bwegera a provoqué une panique au sein de la population locale qui s'attendait à un imminent affrontement.

Le colonel Ruharara quitte le Centre de Brassage (CBR) Luberizi.

Le 29 mai dernier, le colonel Ruharara aurait quitté le CBR de Luberizi et se serait dirigé vers les collines de Ndolera. La raison de ce départ reste inconnue. Cette défection ferait suite à la demande non satisfaite des Mayi-Mayi d'avoir le commandement d'une brigade brassée. D'autres sources indiquent par contre que ce départ serait consécutif aux bruits d'infiltrations dans la plaine de la Ruzizi.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.