DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Sud Kivu) - Rapport hebdomadaire du 12 au 18 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POINTS SAILLANTS :

Territoire de Kalehe

- Déplacés : 6,129 ménages enregistrés dans la zone de Minova et 190 ménages dans la presqu'île de Kitembo. Les enregistrements à Chebumba, Kitalima (1.500 ménages estimés) et sur l'axe Nymasasa-Nyabibwe (1.000 ménages estimés) vont se poursuivre au cours des prochaines semaines.

- Vivres et biens non alimentaires : les distributions devraient commencer ce vendredi 21 novembre 08. Un plaidoyer est mené auprès des autorités civiles, politiques et militaires afin d'assurer la sécurité dans la zone au moment des distributions.

- Malnutrition à Minova : un screening nutritionnel effectué sur 370 enfants autochtones et déplacés à Minova par l'ONGI ACF fait état d'un taux de Malnutrition Aigue Globale de 28.1%, dont 10.3% de Malnutrition Aigue Sévère.

Territoire de Kabare

- Déplacements des populations suite aux exactions du groupe Simba Mayi-Mayi à Cibumbiro-Miti. Des sources locales parlent d'environ 350 ménages déplacés et d'autres habitants se livrant à des déplacements pendulaires.

Territoire de Fizi

- Résurgence des barrières et exactions sur l'axe Fizi centre - Lulimba - Misisi.

Territoire de Mwenga

Exactions sur la population de Mulungu et Camombe sur l'axe Mulungu-Kamituga par des éléments FDLR.

I. CONTEXTE

Territoire de Kabare

- Déplacements de populations suite aux exactions du groupe Simba Mayi-Mayi dans la localité de Cibumbiro (à environ 3km de Miti centre) et révolte des habitants de cette localité contre le commandant du même groupe: le 10 novembre 08, des sources locales signalaient des exactions (pillages, viols, arrestations arbitraires et recrutements forcés) exercées par ce groupe Mayi-Mayi sur la population civile, provoquant des déplacements de population vers Miti et environs, ainsi que des mouvements pendulaires. Quelques jours plus tard, les mêmes sources signalaient la révolte des habitants de Cibumbiro contre le commandant de ce groupe. Ce dernier a été grièvement blessé et acheminé à l'hôpital. En représailles, ses éléments ont tiré sur la population ; le bilan fait état d'un mort et de cinq blessés. Le monitoring de protection, PLD-Kivu, effectue actuellement une mission dans la zone.

Territoire d'Uvira

- La population de Luberizi barricade l'axe Kamanyola-Uvira le 18 novembre 08 : Selon UNDSS, les manifestants protestaient contre les exactions commises ces derniers temps par des militaires le long de ce tronçon routier. Le dernier cas date du 17 novembre 08 quand trois personnes ont été blessées par balles. Le trafic a finalement repris suite aux actions de sensibilisation du chef de collectivité de Luberizi.

- Rencontre entre les humanitaires et le nouvel administrateur d'Uvira : Les acteurs humanitaires d'Uvira ont présenté les activités réalisées par chaque agence et ONG au nouvel administrateur du territoire, Bellarmin MUGANGU. Cette rencontre a également permis de solliciter l'intervention de l'exécutif territorial pour la résolution des cas de tracasseries commis par certains services étatiques envers les humanitaires et relancer la collaboration amorcée avec son prédécesseur. L'administrateur du territoire a rappelé les besoins humanitaires de la zone, en particulier en eau, hygiène et assainissement, et promis de soutenir les humanitaires dans leurs interventions.

- Visite du Gouverneur de la Province du Sud-Kivu à Uvira : Louis Léonce CHIRIMWAMI s'est rendu à Uvira le 17 novembre 08 pour participer au lancement officiel du centre pilote de regroupement des groupes armés à Luberizi. Les Mayi-Mayi Zabuloni et Shikito seraient parmi les premiers à y être regroupés en vue de leur démobilisation ou intégration au sein des FARDC.

Territoire de Fizi

- Des agents d'une ONG locale tombés dans une embuscade à Lusuku-Point zéro : Deux agents d'une l'ONG locale ont été attaqués le 14 novembre 08 par un groupe d'hommes armés en tenues civiles, à environ 20 minutes à pied du « Point zéro ». Ces derniers se rendaient à Minembwe pour y mener des activités humanitaires. Les victimes ont été torturées et dépouillées de leurs biens. L'incident s'est produit non loin d'une position militaire de la 12ème Brigade Intégrée.

- Résurgence des barrières et exactions sur l'axe Fizi centre - Lulimba - Misisi : Selon une source humanitaire en provenance de Misisi, quatre barrières ont été érigées sur ce tronçon, dont deux dans le village de Lulimba par les FARDC, une à Misisi par la Police Nationale Congolaise et la dernière par les Mayi-Mayi Yakutumba entre Fizi-centre et Lubondja. Les populations locales se plaignent de rançonnements.

Territoire de Mwenga

- Exactions sur la population de Mulungu et Camombe sur l'axe Mulungu-Kamituga par des éléments FDLR : Le Président de la société civile du groupement de Baliga dans la chefferie de Wakabango I déplore les actes de barbarie dont les habitants de ces localités sont victimes. Le cas le plus récent date du 14 novembre 08 quand des civils de passage dans la forêt de Mulungu ont été battus et dépouillés de leurs marchandises par des éléments FDLR.

Territoire de Shabunda

- Arrivée du nouvel administrateur à Shabunda le 14 novembre 08 : Louis MAKASA BOBOTO a indiqué que la nouvelle équipe exécutive allait travailler avec les humanitaires pour désenclaver le territoire de Shabunda à travers la réhabilitation des routes.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.