DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Sud Kivu) - Rapport hebdomadaire du 05 au 11 novembre 2008

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POINTS SAILLANTS :

Territoire de Kalehe :

- Situation sécuritaire précaire au nord de la province : des affrontements ont été rapportés le 9 novembre 08 entre les éléments du CNDP et du PARECO/FDLR sur l'axe Numbi - Ngungu et dans le village de Rwangara (30km de Minova), provoquant des mouvements de populations; les chiffres ne sont pas encore connus.

- Les autorités provinciales du Sud-Kivu promettent de trouver un autre terrain pouvant abriter les déplacés se trouvant actuellement sur le site privé de la plantation de Mubimbi (à Minova).

Territoire de Shabunda :

- Exactions par des éléments de la Police d'Intervention Rapide (PIR) et multiplication des barrières illégales des FDLR à Shabunda.

- Des besoins multisectoriels sont signalés à Lugungu, Katchungu et Byangama suite à la mission inter agences du 3 au 7 novembre.

Santé :

- Choléra en constante progression à Minova : 108 cas ont été enregistrés au cours de la semaine 44, contre 62 enregistrés à la semaine 43.

- Persistance du choléra à Baraka et Kazimia : 55 nouvelles admissions au Centre de Traitement Choléra de Baraka en semaine 45, contre 29 cas en semaine 44. 37 cas ont été enregistrés au centre hospitalier de Kazimia du 25 octobre au 1er novembre 08.

Logistique :

- Trois ponts en état de délabrement avancé sur la route Uvira-Fizi : Il s'agit des ponts Mukolwe, Civovo et du pont à l'entrée de Baraka, dans le village de Kalunja.

I. CONTEXTE

Territoire de Kalehe

- Situation sécuritaire précaire au nord de la province : Des affrontements ont été signalés entre les éléments du CNDP et ceux du PARECO/FDLR le 9 novembre 08 sur l'axe Numbi-Ngungu. Des échanges de tirs ont également été entendus dans le village de Rwangara (au Sud-Kivu, à une trentaine de kilomètres de Minova) sur l'axe Kalungu-Numbi. Selon des sources concordantes, ces affrontements auraient provoqué des mouvements de populations aux alentours du camp de la MONUC à Ngungu et sur l'axe Chebumba (à 25km de Minova). D'autres se seraient dirigés sur l'axe Karuba dans la partie Nord-Kivu. Les chiffres ne sont pas encore connus.

Territoire de Fizi

- Insécurité sur l'axe Uvira-Fizi : Une moto transportant le MCZ de Minembwe est tombée dans une embuscade tendue par des personnes armées de fusils et de machettes le 8 novembre 08 à Lweba, à 13 Km de Baraka. La victime a été dépouillée de ses biens, après avoir été torturée par les bandits. Aussitôt informés, les militaires FARDC se sont lancés à la poursuite des agresseurs et ont appréhendé l'un d'entre eux. Ce dernier a été mis au cachot de la police nationale de Baraka. Selon le détenu, son groupe opérerait dans le cadre d'un réseau ayant des liens avec des démobilisés. Si aucune action disciplinaire n'est prise, l'on risque d'assister à d'autres actes de banditisme de ce genre, ce qui pourrait avoir des répercussions sur les actions humanitaires dans la zone.

- Poursuite des actions de sensibilisation des troupes Mayi-Mayi au processus de brassage de l'armée : Après Ubwari, Kazimia et Yungu, le capitaine Yakutumba a quitté Baraka pour Kaboke afin de rencontrer le colonel Mayele, commandant des troupes Mayi-Mayi de l'axe Uvira. Il est prévu que ses troupes se rendent au centre de regroupement ouvert à cet effet. La faisabilité de cette opération reste hypothétique étant donné le contexte sécuritaire qui prévaut actuellement dans la province du Nord-Kivu. Soulignons également qu'un parti politique dénommé « PARC » a été lancé la semaine dernière par les partisans du groupe Yakutumba. Entre temps, les rebelles FRF (Forces Républicaines Fédéralistes) ne semblent pas adhérer au processus de brassage.

- Tracasseries de l'Agence Nationale de Renseignement (ANR) envers l'ONGI AMI à Baraka : l'ANR Baraka a interpellé AMI pour ne pas avoir annoncé la tenue d'un séminaire atelier organisé conjointement avec l'Inspection Provinciale de la Santé et le Bureau Centrale de la Zone de Santé de Fizi du 11 au 14 novembre en faveur des agents de santé. Selon l'ANR, chaque organisation humanitaire envisageant de mener ce genre d'activité doit en informer son service, bien qu'aucun document juridique ne justifie cette demande. Ce genre de tracasseries de la part de l'ANR à Baraka risque de compromettre les actions humanitaires dans cette zone.

- Arrivée du nouvel Administrateur du territoire de Fizi et de ses deux assistants à Fizi/Baraka le 8 novembre 08 : Cette nouvelle équipe a procédé à la cérémonie de passation avec l'équipe sortante le 10 novembre 08 à Fizi centre. La restauration de l'autorité de l'Etat dans un territoire où différents groupes armés font la loi constitue l'un des défis majeurs auquel le nouvel exécutif territorial devra faire face. Cette installation facilitera de déroulement de l'action humanitaire à Fizi.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.