DR Congo

Situation humanitaire en RDC - Rapport hebdomadaire du 15 au 21 novembre 2008

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Points saillants

- Graves problèmes de protection (déplacement, pillages, etc.) provoqués par des exactions des groupes armés (Mai-Mai et FDLR ) et les FARDC dans les territoires de Kabare, Uvira et Mwenga (Sud Kivu) et Kayna (Nord Kivu).

- Persistance des cas de choléra et diarrhée au Nord Kivu (Rutshuru) et Sud Kivu.

- Nutrition : pillage par les FARDC du CNT de Kayna (Nord Kivu) et manque d'intrants et d'attention aux patients dans le CNT de Kalemie (Katanga)

PROVINCE ORIENTALE

Mouvement de population

- D'après la Croix Rouge, des déplacés de Dungu ont été enregistrés à Isiro (2,115), Niangara (11,211) et Babago (1,838).

- Dans le territoire de Mahagi (Ituri), et dans le cadre du PEAR, des évaluations rapides ont été faites dans le groupement de Jupio, où il a été signalé la présence de 2310 ménages retournés depuis mai 2004. Ces derniers sont confrontés aux problèmes de sécurité alimentaire et d'eau potable. Des problèmes similaires ont été identifiés auprès de 3353 ménages retournés depuis mars 2005 dans le groupement de Paravor.

Protection

- Le CPIA de Bunia (Ituri) a demandé au cluster protection d'analyser le risque et les mesures à entreprendre par rapport à la distribution de vivres à 15,000 personnes à Avaba (Irumu) par LWF.

- L'Administrateur du Territoire de Dungu (AT) signale que les populations de Li-Uye (25 km S de Dungu) ont chassé ce dimanche les déplacés de leur localité. D'après l'AT, les denrées alimentaires se font de plus en plus rare dans le territoire.

NORD KIVU

Mouvement de population

- Psychose au sein des populations déplacées et autochtones à Kanyabayonga, Rwindi, Kirumba, Mabenga. Des départs préventifs sont observés à la suite de la détérioration de la situation sécuritaire dans la région entre Rutshuru et Lubero.

- 2 000 personnes ont traversé la frontière au niveau d'Ishasha mardi soir, selon l'UNHCR. Avec cette nouvelle vague, on estime à 14 500 le nombre de congolais réfugiés en Ouganda depuis la reprise des combats à la fin du mois d'août

- Les rumeurs d'une attaque imminente des Mayi-Mayi a provoqué depuis ce mercredi matin un mouvement de population de Kiwanja vers la cité de Rutshuru. Une mission de l'UNHCR (le 19 novembre) a constaté que Kiwanja est complètement déserte. Il reste encore 100 ménages déplacés à côté de la base de MONUC à Rutshuru.

Protection

- Les militaires FARDC ont pillé le 19 novembre le Centre nutritionnel thérapeutique (CNT) de Kayna. Ils ont emporté casseroles, matelas et autres matériels. Ce CNT héberge 50 enfants souffrant de malnutrition sévère.

- Il y a une absence des acteurs dans le domaine de la protection à Rutshuru. Nécessité du renforcement des actions de plaidoyer et de collecte systématique des cas d'abus et d'exactions contre la population.

- 20 cas de violences sexuelles rapportés à Goma entre les 12 et 18 novembre, selon les services de santé provinciaux.

Eau, hygiène et assainissement

- A Rutshuru et Kiwanja, malgré la réhabilitation du réseau d'eau de Mbigo par Solidarités/RRM, il y a toujours une insuffisance d'eau. Pendant ce temps, les conditions d'hygiène des latrines à ciel ouvert fait craindre l'éclatement des épidémies.

- Difficulté d'accès au réseau d'eau qui dessert Sake, à cause de l'emplacement sur la ligne de front entre le CNDP et les FARDC.

Santé

- Persistante des cas de choléra et diarrhée. D'après l'OMS, parmi les déplacés internes: entre les 17 et 18 novembre, 29 nouveaux cas de choléra sans décès ont été notifiés, essentiellement à Rutshuru.

SUD KIVU

Mouvement de population

- 6,129 ménages enregistrés dans la zone de Minova et 190 ménages dans la presqu'île de Kitembo. Les enregistrements à Chebumba, Kitalima (1,500 ménages estimés) et sur l'axe Nymasasa-Nyabibwe (1,000 ménages estimés) vont se poursuivre au cours des prochaines semaines.

- Le rythme de rapatriement volontaire a baissé par rapport au mois d'octobre 2008 (500 rapatriés par convoi). Ainsi le 14 novembre, 222 personnes ont arrivées de la Tanzanie à Baraka dans le 144ème convoi facilité par l'UNHCR. Cette situation est probablement liée au contexte sécuritaire qui prévaut actuellement à l'est de la RDC.

Protection

- Déplacements de populations, en partie des mouvements pendulaires, à Cibumbiro (Territoire de Kabare) suite aux exactions (pillages, viols, arrestations arbitraires et recrutements forcés) du groupe Simba Mayi-Mayi et révolte des habitants de cette localité contre le commandant du même groupe. Le monitoring de protection, PLD-Kivu, effectue une mission dans la zone.

- Barricade à Luberizi, suite aux exactions des FARDC dans l'axe Kamanyola-Uvira.

- Exactions sur la population de Mulungu et Camombe sur l'axe Mulungu-Kamituga (Mwenga) par des éléments FDLR.

Accès humanitaire

- Deux agents d'une ONG locale tombés dans une embuscade à Lusuku-Point zéro (Territoire de Fizi). Les victimes ont été torturées et dépouillées de leurs biens. L'incident s'est produit non loin d'une position militaire de la 12ème Brigade Intégrée.

- Résurgence des barrières et exactions sur l'axe Fizi centre - Lulimba - Misisi (Territoire de Mwenga) ; dont deux dans le village de Lulimba par les FARDC ; une à Misisi, par la Police Nationale Congolaise ; et la dernière, par les Mayi-Mayi Yakutumba entre Fizi-centre et Lubondja. Les populations locales se plaignent de rançonnements.

- Les Mayi-Mayi de Yakutumba auraient empêché l'ONG ADRA de se rendre à Katenga (Terriotoire de Fizi). Ces derniers exigeaient une somme d'argent. A noter que la situation sécuritaire a longtemps empêché les humanitaires d'accéder à ce village. Ce refus des Mayi-Mayi a crée des tensions au sein de la population qui dénonce cette pratique. OCHA suit la situation.

Assistance humanitaire

- La mission inter agences sur Minova le 18 novembre 2008 a signalé des gaps dans plusieurs domaines, notamment dans la localisation de personnes déplacés et la coordination des interventions humanitaires entre les partenaires.

Santé

- Des cas de tétanos maternel et néonatal ont été rapportés au Sud Kivu. A cet égard, l'Inspection Provinciale de la Santé (IPS) a organisé une large campagne de vaccination contre le tétanos et la poliomyélite du 25 au 27 novembre 08. Les femmes en âge de procréer (14-45 ans) seront bénéficiées de la vaccination contre le tétanos, ainsi que les enfants de 0 à 5 ans, en ce qui concerne la vaccination contra la poliomyélite.

- Au moins, 77 cas de choléra, dont 4 décès, ont été enregistrés au Centre de traitement de choléra (CTC) de Bukavu. L'OMS a déjà remis des intrants pour la prise en charge des cas. Les besoins actuels sont en cathéters et en chlore.

Nutrition

- D'après un screening nutritionnel d'ACF sur les enfants de moins de 5 ans dans la zone de Minova / Kalehe a signalé un taux de malnutrition aiguë globale (MAG) de 28.1%, dont 10.3% malnutrition aiguë sévère (MAS). Le screening indique un taux de MAS de 10.8% chez les enfants autochtones, et 9.7 %, chez les enfants déplacés.

KATANGA

Mouvement de population

- D'après l'UNHCR, 251 personnes rapatriées volontaires ont été arrivées de la Zambie à Pweto.

Protection

- 14 cas de viol de mineurs, entre 6 et 12 ans, par un groupe d'hommes non encore identifié à Lubumbashi. L'ONG d'encadrement des enfants abandonnés BUMI indique l'existence d'un réseau bien organisé d'exploitation de mineurs.

- Le sous cluster Protection de Moba a dénoncé le gap considérable en termes de prise en charge des victimes de violences sexuelles, qui ne cessent de croître dans le territoire de Moba (10 cas enregistrés en moyenne par semaine), particulièrement la prise en charge juridique. Ils ont également déploré le comportement des médecins de l'hôpital général de référence de Moba qui imposent aux victimes le paiement d'une somme forfaitaire de 20 USD pour leur traitement.

Santé / Nutrition

- Le Centre nutritionnel thérapeutique (CNT) de Kalemie a constaté de nombreux cas d'abandons (de 90% à moins de 20%), causés par la rupture de stock d'intrants essentiels (vivres, laits thérapeutiques, certains médicaments) ainsi que la mauvaise prise en charge (grève prolongée des infirmiers).

Logistique

- Le cluster logistique poursuit son plaidoyer auprès de la SNCC pour obtenir la disponibilité d'une locomotive afin de faciliter le transport par voie ferrée sur l'axe Kalemie-Kindu d'environ 430 tonnes de cargo humanitaire actuellement positionné à Kalemie.

- Les deux ponts Kisambi et Lubuye sur la route Kalémie-Nyunzu sont menacés d'effondrement, ce qui met en risque le passage entre Kalemie et 4 des 6 territoires du district de Tanganyika. Les deux ponts ont connu un début de réhabilitation, le premier de la part de l'ONGi IFESH et le second de la part de l'ONGi FHI mais les travaux n'ont pu être menés jusqu'au bout.

RECOMMANDATIONS
Secteur Action à entreprendre Lieu Responsable
Mouvements de populations - Evaluer la situation des personnes déplacées autour de la base MONUC à Rutshuru et analyser leurs besoins Rutshuru (NK) Cluster Protection

CPIA NK

- Relocalisation de personnes déplacés de Mubimbi II, appelé aussi Kishinji, sur Kitalaga, face à l'opposition du propriétaire de la plantation de Mubimbi II Minova (SK) CPIA + UNHCR
Protection - Evaluation e intervention contre la violence sexuelle Lubumbashi et Moba (Katanga) Cluster Protection
Santé - Analyse du problème de choléra et diarrhée et développement d'un plan d'action commun Rutshuru (NK) Cluster Santé

Cluster EHA

Nutrition - Un réapprovisionnement urgent des intrants ainsi de l'identification d'un partenaire d'appui pour la gestion du CNT Kalemie (Katanga) Cluster Nutrition
- Réapprovisionnement urgent du CNT Kayna (NK) Cluster Nutrition
Logistique - Evaluation de l'état de ponts entre Kalemie et le reste du District de Tanganyika et planification de la réhabilitation Kalemie (Katanga) Cluster Logistique
Coordination - Coordination dans la distribution de NFI et de semences et outils aratoires, ainsi que dans les interventions en eau et assainissement Minova (SK) Partenaires NFI / Sécurité alim. / EHA OCHA
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.