DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Province orientale) - Rapport hebdomadaire du 21 au 28 octobre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. CONTEXTE

Les faits saillants en matière de sécurité en Province Orientale

District du Haut-Uélé

Territoire de Dungu

- Premiers accrochages entre FARDC et LRA : Un groupe de 15 éléments LRA a attaqué au soir du 21 octobre le village de Kitili (2 km NO de Ngilima) et enlevé tous les villageois. Le 22 au matin, les FARDC basés à Ngilima, les ont poursuivi jusqu'à environ 20 km au nord de Ngilima et ont réussi à libérer tous les villageois sans qu'il n'y ait eu d'affrontement car les LRA se sont enfuis dans la brousse. Par contre, le 25 octobre dans l'après-midi, une patrouille FARDC composée de 18 soldats a eu des échanges de tirs avec un groupe de 30 miliciens LRA (à 15 km à l'est de Paika situé à 75 km au Nord Dungu) : 3 LRA et 3 FARDC ont été tués et 6 FARDC ont été blessés.

- Annulation de la journée ville morte à Dungu centre : La journée ''ville morte'' projetée par la Société Civile de Dungu pour le lundi 27 octobre, pour protester contre le manque de protection de la population de Bangadi contre les attaques de la LRA, n'a pas eu lieu suite à l'envoi d'une unité commando/FARDC à Bangadi.

- Une femme associée à la LRA capturée par le groupe autodéfense à Dungu : Les jeunes gens du groupe d'autodéfense ont appréhendé, le 26 octobre, une femme appartenant au groupe LRA, dans le quartier Bamokandi. Elle a été remise aux FARDC, auprès desquels elle a révélé les endroits possibles à Dungu où se trouveraient des éléments LRA qui cherchent à se rendre. Les FARDC vont mener cette semaine des investigations à ce sujet, selon l'officier de liaison du colonel.

- Le Lt-colonel Mannix et ses hommes tracassent la population à Sambia : L'Administrateur du territoire (AT) de Dungu a rapporté à OCHA qu'il y a une trentaine de militaires, en provenance d'Isiro, qui tracassent la population à Sambia (140 km E de Dungu). Ces militaires chercheraient par tous les moyens de s'ingérer dans l'opération Rudia en prétextant qu'ils maîtrisent mieux le terrain de Dungu que ceux du colonel Mundosi des FARDC. Le commandant de l'opération Rudia a intimé l'ordre au lieutenant colonel Mannix de retirer ses hommes de Sambia.

District d'Ituri

Territoire d'Irumu

- L'offensive sur Tcheyi n'a pas eu lieu : Selon UNDSS, les FARDC n'ont pas lancé, le 27 octobre, l'opération offensive pour la reconquête de Tcheyi (120 km au sud ouest de Bunia), le bastion des miliciens de FRPI, mais les FARDC sont en train de renforcer leur présence autour de Tchey. Simultanément, les miliciens renforcent aussi leur position à l'intérieur de Tcheyi et aux environs de Bavi.

- Relaxe d'une dizaine de personnes présumées complices des miliciens : A la suite des récentes hostilités au sud du territoire d'Irumu, les FARDC avaient arrêté au cours de la semaine plusieurs personnes accusées d'être de connivence avec le Front Populaire pour la Justice au Congo (FPJC) : 16 personnes présumées collaborer avec les miliciens, ont été finalement relâchées, faute de charge.

- Escarmouches entre les FARDC et les miliciens : La MONUC a rapporté que le 25 octobre à 18h00 un petit groupe de miliciens a attaqué le camp des FARDC à Bukiringi (20km sud-ouest de Aveba). Les échanges de tirs ont duré environ 10 minutes mais la riposte des FARDC a mis en fuite les assaillants. Par ailleurs, il a été confirmé la présence d'un groupe de miliciens entre Ozoba (12 km S de Kamatsi) et Bukiringi. D'autre part, des tirs sporadiques de 4 à 5 minutes ont été entendus, le 24 à 17h00, en direction du camp de déplacés à Aveba, a rapporté la MONUC : de source FARDC, les militaires auraient tiré sur des miliciens venus rendre visite à leurs proches au sein du camp.

- Reconquête de quelques localités par les troupes gouvernementales : Les localités de Bulanzabo, Singo et Kodeko en ter. d'Irumu ont été reconquises, en date du 21 octobre, par les FARDC appuyées logistiquement par la MONUC, selon UNDSS. Par rapport à cette reconquête, le porte-parole du FPJC a affirmé avoir intimé l'ordre aux miliciens de se retirer en raison de la présence de la MONUC qui appuyait les troupes gouvernementales. Ce responsable de FPJC a appelé les autorités à prendre leurs responsabilités pour éviter que tout l'Ituri ne s'embrase.

- L'Assemblée provinciale encourage Kinshasa à contacter les miliciens : Selon des sources locales citées par UNDSS, l'assemblée provinciale aurait recommandé au gouvernement de Kinshasa de pouvoir approcher les miliciens du FPJC pour une éventuelle négociation en lieu et place d'opérations militaires. Par ailleurs, d'après des sources locales, le FPJC procéderait au recrutement de miliciens à Berunda, Blukwa, Bule, Fataki, etc... en ter. de Djugu) : ainsi, les FARDC envisagent de mener des missions dans ces localités pour vérifier ces allégations.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.