DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Orientale) - Rapport hebdomadaire du 28 mai au 04 juin 2007

Source
Posted
Originally published

Attachments

I. Contexte général

Alors que le port d'armes est interdit pour tout militaire en dehors de sa caserne et des missions autorisées, il se fait que certains éléments de la Garde Présidentielle ne respectent pas cette mesure à Kisangani. Le 29 mai, un élément de cette garde a tiré à bout portant sur un habitant du quartier Gueneguene qui est décédé sur le champ.

Il y a eu une grande tension et agitation le 2 juin à Dungu suite à une opération de confiscation des véhicules d'une mission de rapatriement par le HCR des réfugiés soudanais, en collaboration avec son partenaire OXFAM.

Ce convoi de 3 véhicules pick up et 6 jeeps transportaient 3 staff UNHCR et 36 membres d'OXFAM qui venaient de terminer leur projet de rapatriement de réfugiés du Soudan vivant dans le territoire de Dungu. Les raisons de cet incident seraient le non respect des accords conclus entre OXFAM et un groupe de gens qu'il aurait recruté pour la réhabilitation de la piste d'avion qui avait servi au rapatriement des derniers réfugiés du Soudan dans ce territoire; ainsi que la non réalisation des promesses que le HCR aurait faites à la population en termes d'actions de développement. Après 36 heures de négociations le calme est revenu à Dungu et aucun agent (UNHCR et OXFAM) n'a été pris en otage.

Tout comme la semaine précédente, la prison centrale de Kisangani a connu une nouvelle tentative d'évasion dans la nuit du 3 au 4 juin. Cette fois l'auteur a été neutralisé avant de s'évader et de faire fuir ses codétenus. Le quartier abritant la prison centrale de Kisangani demeure l'un des endroits déconseillés la nuit surtout en cas de forte pluie.

Les Mayi-Mayi du commandant Luc attendent toujours à Opienge un appui de la MONUC pour leur évacuation à Kisangani afin de se faire brasser ou démobiliser. La tension continue à monter parmi ces combattants dont certains sont à Opienge depuis le 24 avril 2007. Leurs dépendants estimés actuellement à plus de trois cents personnes sont toujours sans assistance. L'appui de la 9ème Région Militaire est trop insuffisant pour le moment.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.