DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Ituri) - Rapport hebdomadaire du 04 au 10 juin 2007

Source
Posted
Originally published
I. CONTEXTE

Evolution du programme du DDR en Ituri

La situation sécuritaire semble s'améliorer avec la sortie des miliciens dans le cadre du désarmement. Cette amélioration se remarque également par le redémarrage du programme DDR. Néanmoins il faut noter que l'on peut connaître des cas isolés de banditisme au cours des mouvements de ces miliciens.

A dater du 1er juin 2006 jusqu'au 31 mai 2007, 6155 ex-combattants ont déposé 2737 armes, accompagnées de 1583 chargeurs. Par ailleurs, 139 ex-combattants ont quitté le camp de Rwampara (Bunia) pour Kisangani dans le cadre du brassage.

Les ex-leaders des groupes armés du FRPI et du MRC, Cobra Matata et Ngudjolo renoncent à déstabiliser la situation sécuritaire du District de l'Ituri. Ils ont soutenu cette position lors d'une réunion, tenue le 4 juin au quartier général de la MONUC à Bunia, en présence des officiels des FARDC et de la MONUC. Ces deux chefs de guerre, actuellement colonels des FARDC, se disent favorables au désarmement de leurs combattants. A ce propos, le colonel Matata s'est rendu à Bavi (Ter. d'Irumu) pour constituer un premier groupe de ses ex-combattants à envoyer au DDR. Le colonel Matata a promis d'envoyer la semaine prochaine une cinquantaine.

Ainsi Ngudjolo en sa qualité d'officier de l'armée nationale, ne s'oppose pas à l'idée d'être affecté partout en RDC. Mais l'ex-patron du MRC aimerait avant toute chose sécuriser l'Ituri, a -t-il laissé entendre à ses interlocuteurs.

Par rapport au problème logistique évoqué par Peter Karim pour faciliter la sortie de ses hommes, le colonel Ekuba des FARDC a promis de lui apporter tous les soutiens nécessaires.

UNDSS a fait état de la concentration de miliciens du FNI à Abu et Budu vers Masikini, en territoire de Djugu. Pour leur part, les Milobs ont signalé la présence d'environ 1000 éléments du FNI entre Masikini et Fataki, dans le cadre du processus du désarmement. D'autres sources ont rapporté leur mouvement à Gudjo, Lana, dans le groupement de Nzeba (en collectivité des Walendu Watsi), au marché de Kamaso... Des témoins ont affirmé que des miliciens, se servant de leurs armes blanches, ont pillé à Puna (10 km qu Nord de Nioka) au courant de cette semaine.

La 2è réunion du Comité de Liaison (regroupant les autorités du District, les humanitaires, la MONUC, les FARDC et la PNC), tenue le 04 juin, a examiné entre autres le point sur la 3ème phase du DDR et la question de la prison de Bunia.

Des abus des militaires sur les civils

Un chef de poste de la police a violé une fille détenue dans un cachot à Nyakunde (30km nord de Bunia). Le violeur a été envoyé à Bunia pour être jugé.

Des militaires FARDC ont établi un check point aux environs de Bogoro. Ce dispositif leur permet de collecter illégalement des taxes sur les civils : 3 dollars à chaque camionneur, 200 francs congolais au motocycliste et 100 francs au cycliste.

Un responsable de l'Aviation Sans Frontière s'est plaint de l'occupation de la piste d'aviation à Aba (en Territoire du Haut Uélé) par les FARDC. Cette présence ne semble pas du tout sécuriser les passagers humanitaires.

D'autres faits sécuritaires saillants de la semaine

Un jeune homme de 27 ans a tué un vieillard de 60 ans à la suite d'un conflit foncier, à Kudiweka dans la collectivité de Mokambo (en ter. de Mahagi). Ledit jeune homme se trouve à la prison de Mahagi.

Des habitants de Dungu (Haut Uélé) ont confisqué un camion de Oxfam/Québec alors qu'il venait de terminer le rapatriement des réfugiés soudanais, la semaine dernière. La population exige au HCR, le partenaire de Oxfam/Québec, de réhabiliter une piste d'avion, une école, un centre de santé, etc.

Un responsable de l'ONGI Aviation Sans Frontière a indiqué que des braconniers rebelles LRA avaient tiré sur un avion (ASF), le 1er juin à Nagero (Dans le parc de la Garamba), pendant que l'appareil amorçait son décollage.

II. ACTUALITES HUMANITAIRES

1. Alerte précoce

Urgences

L'évaluation RRM effectuée par l'ONGI Solidarités à Laudedjo, où une forte présence des retournés est signalée, a relevé l'absence de centres de santé dans toutes les collectivités. Il n'existe qu'une seule école dans la zone. Solidarités distribuera des Kits d'abris et de biens non alimentaires en faveur de 950 ménages.

D'après l'évaluation conduite à Kambala (Ter. de Mahagi), près de 400 ménages déplacés ont besoin de NFIs, d'eau potable.

2. Besoins à combler

Selon une évaluation de l'ONGI Solidarités à Kambala, aucun acteur n'intervient dans le secteur sanitaire dans cette localité.

Par rapport au retrait de l'ONGI MEMISA de la Zone de santé de Mangala et Djiba, OMS et UNICEF ont apporté une réponse d'urgence : il y aura la distribution des médicaments pour une durée de 4 mois dans ces zones de santé.

Dans l'optique de la campagne de vaccination, le chef d'antenne de la FAO/Bunia a informé de l'arrivée des vaccins contre la péripneumonie contagieuse bovine à Bunia le 08 juin. A cet effet, la FAO a besoin d'une chaîne de froid en vue de stocker ces vaccins.

3. Assistance humanitaire

Santé

L'ONG Caritas a distribué des vélos et du pétrole dans les ZS rurales de Tchomia, Mangala et Lita.

Sécurité alimentaire

L'ONG LWF a remis 18,7 tonnes de vivres/PAM au profit de 1414 personnes retournées de Bogoro (Ter. d'Irumu) et 73,9 tonnes de vivres à 4443 retournés de Sole (Ter. d'Irumu).

La FAO a livré 2000 pièces de houes, autant de pièces de machettes, de râteaux, d'arrosoirs et de haches à LWF, pour la relance des activités agricoles des retournés dans les environs de Bunia. Outre ces intrants agricoles, la FAO aussi mis à la disposition de LWF 5750 mètres linéaires de boutures de manioc variété améliorée Rava, à être distribués aux associations agricoles des retournés dans les environs de Bunia.

L'ONGI AAA a distribué 181 T de vivres/PAM et d'intrants agricoles à 2959 familles retournées de Laudjo, Ladedjo, Dyambu, Loe, Dzadi, Tseka, Tsupu, Noga, Ngombo, etc. en Ter. de Djugu.

L'ONG ADSSE a assisté en vivres/PAM 17966 retournés de Bavi.

Protection

L'ONGI RCN a démarré un atelier sur " les problèmes fonciers, quelles solutions", à Mahagi le 04 juin. Cette rencontre, qui se clôturera le 9 juin, a pour but d'améliorer les pratiques en matière foncière.

L'ONGI COOPI a identifié 8 cas de victimes de violences sexuelles en provenance de Djugu, Drodro et Jiba, au cours de la période du 28 au 31 mai. Toutes les victimes ont été référées médicalement et prises en charge psychologiquement. 11 autres victimes ont été identifiées à Bunia et environs, dont 8 référées médicalement et 11 psychologiquement.

III. COORDINATION

CPIA : les membres de cette structure ont décidé de reporter une mission inter-agences de Mambasa, prévue du 6/7 juin au 19/20 juin, afin de permettre à la MONUC de bien se préparer. Par rapport à l'information à mettre à la disposition du CPIA sur le déficit pluviométrique, la FAO a précisé que la pluviométrie est normale en territoires de Mahagi, Aru et Mambasa. Tandis qu'en Territoire de Djugu, le déficit pluviométrique est très fort, à ce point que les cultures en place seront touchées. Et par conséquent, il n'y aurait pas de récoltes durant cette saison. En territoire d'Irumu, notamment sur l'axe Komanda, il y a également la sécheresse qui pourrait toucher 50 à 60 % de production.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.