DR Congo

Situation humanitaire en RDC (Centre/Ouest) - Rapport hebdomadaire du 14 au 20 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Points saillants :

- 12 % de mortalité infantile sont dus au tétanos néonatal à Kindu, province du Maniema. Le Programme Elargi de Vaccination vient de lancer une campagne de vaccination.

- Un centre d'apprentissage a été créé à Iyonda, dans la province de l'Equateur, pour aider les mères des enfants malnutris à sortir de la pauvreté.

CONTEXTE

Tous les gouverneurs de provinces sont à Kinshasa pour une concertation avec le gouvernement central en vue de l'élaboration du budget 2009. Les travaux qui ont commencé le mardi 18 novembre se poursuivaient encore le jeudi 20 novembre.

A l'occasion de la Journée Internationale des Enfants le jeudi 20 novembre, un groupe d'enfants congolais a déposé un mémo au Représentant Spécial du Secrétaire Général de l'ONU Allan Doss, appelant le parlement congolais à adopter le projet de loi portant protection de l'enfant. Ce projet avait été discuté dans les deux chambres du parlement au mois de juin dernier et depuis, son adoption par les deux chambres du parlement se fait attendre.

La suppression des travaux forcés du code pénal congolais est actuellement en discussion au Sénat. Même si cette disposition a été rarement appliquée au cours des 50 dernières années, les sénateurs pensent qu'il faut adopter le code aux réalités actuelles.

ACTUALITES HUMANITAIRES

Maniema

Protection

Le Programme Elargi de Vaccination (PEV) a lancé le mardi 18 novembre à Kindu la campagne de vaccination contre le tétanos néo maternel pour les femmes en âge de procréation (14 à 49 ans). Selon le PEV, 12 % de mortalité infantile sont dus au tétanos néonatal au chef-lieu de la province. Le même jour, la campagne a également été lancée à Kibombo o=F9 le taux de mortalité dû au tétanos néonatal est de 29,2 %. La campagne va se poursuivre dans d'autres territoires de la province.

Kasai Oriental

Protection

Des morts ont été encore enregistrés cette semaine à la prison centrale de Mbuji-Mayi. Les deux derniers décès sont survenus les 24 dernières heures. La Direction pénitentiaire qui confirme la nouvelle indique que seuls deux corps ont été enterrés. Les quatre autres sont exposés dans un coin de la prison en attendant l'obtention des moyens de mise en terre.

Santé

Démarrage le jeudi 20 novembre de la campagne de supplémentation en vitamine A et de déparasitage au Mebendazole dans toute la province. La supplémentation en vitamine A est prévue pour les enfants de six à onze mois tandis que ceux âgés de cinq ans se verront administrer le Mebendazole.

Equateur

Protection

Sur financement de la MONUC, un centre d'apprentissage et d'approvisionnement vient d'être créé et inauguré à Iyonda, à 15 km de Mbandaka. Ce centre vise une assistance aux mères des enfants malnutris pour les aider à sortir de la pauvreté.

Santé

En prévision de la campagne intégrée de vaccination prévue à partir du 25 novembre prochain dans la province, une équipe de l'UNICEF, venue de Kinshasa, est arrivée le mardi 18 novembre à Mbandaka pour la finalisation des préparatifs. Tous les kits ont déjà été entreposés dans les districts sanitaires à l'exception de la Mongala o=F9 l'arrivée du bateau transportant les kits est prévue avant la date de la campagne. Entre temps, une campagne de sensibilisation est en cours pour appeler les parents à emmener massivement leurs enfants à la vaccination.

COORDINATION

RAS

RAPPORTS DE MISSION

Equateur

Violences sexuelles : Une mission d'évaluation des bailleurs de fonds du projet conjoint lutte contre les violences sexuelles a séjourné cette semaine à Mbandaka pour voir les activités réalisées dans ce cadre. Une rencontre avec les ONG qui interviennent dans ce secteur a eu lieu. La province de l'Equateur est parmi les trois provinces ciblées par le projet conjoint.

ALERTE PRECOCE

Equateur

Catastrophe naturelle

Les pluies diluviennes de ces derniers jours ont gonflé le niveau du fleuve Congo au niveau de Bumba, dans le District de la Mongala. C'est depuis le 14 novembre que certains quartiers de la cité sont inondés. Il y a crainte de voir éclater certaines épidémies ou survenir des maladies d'origine hydrique.

GAPS

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Sylvestre Ntumba Mudingayi, Chargé de l'Information, Tél. : 0998845386, ntumbamudingayi@un.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.