DR Congo

Situation humanitaire en RD Congo (Province orientale) - Rapport hebdomadaire du 04 au 11 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
CONTEXTE

Les faits saillants en matière de sécurité en Province Orientale

District d'Ituri

Territoire d'Irumu

- Regain d'activisme des miliciens dans le sud d'Irumu : Les miliciens du FPJC ont attaqué le 8 novembre les positions FARDC à Bulanzabo situé au SE de Marabo. Selon des sources locales, les miliciens n'ont pas rencontré de résistance de la part des militaires qui se sont repliés. C'est grâce à l'appui de la MONUC que les troupes gouvernementales ont pu reconquérir peu après Bulanzabo.

- La localité de Marabo (45 km S de Bunia) n'est pas tombée entre les mains des miliciens à l'issue d'un échange de tirs signalés le 9 novembre bien que les populations aient trouvé préventivement refuge dans les villages environnants. UNDSS a précisé que lors de l'affrontement entre les militaires et les miliciens, on a pu signaler la présence de femmes et d'enfants armés dans les rangs du FPJC. Autre fait inquiétant, on signale que les miliciens ont fait usage d'armes lourdes telles que des mortiers.

- D'après les informations rapportées par UNDSS, deux militaires FARDC ont déserté à partir des collines Avi pour rejoindre les miliciens.

- Selon la MONUC , les miliciens du FPJC auraient établi un nouveau quartier général à Mabili (6 km SE de Bukiringi). D'autres positions de miliciens seraient signalées à Olongba (8 km NE de Bukiringi), Dikoma (9 km N de Bukiringi) et Matala (4 km N de Bukiringi). La MONUC estime entre 200 et 300 hommes l'effectif des miliciens répartis dans ces différents endroits. Par ailleurs, la présence des miliciens dans cette zone a entraîné la fermeture des écoles. Territoire de Djugu

- La situation sécuritaire est relativement calme sur toute l'étendue du territoire malgré des rumeurs persistantes sur le recrutement et l'entraînement d'anciens miliciens de l'UPC, FNI et FAPC. Territoire de Mahagi

- La PNC a affirmé avoir arrêté le 5 novembre un certain Djalum, ex-ministre de l'agriculture de l'UPC. Djalum se trouve être un des leaders d'un groupe insurrectionnel congolais présentement en formation en Ouganda.

District du Haut-Uélé

- Le Premier ministre Adolphe Muzito, en visite à Dungu le 8 novembre dernier, a promis aux habitants de la ville de Dungu le renforcement des troupes des FARDC.

- Selon la MONUC, les FARDC déployés sur l'axe nord de Dungu jusqu'à la frontière du Sud-Soudan se sont tous repliés pour se positionner à Kiliwa (45 km N de Dungu). Ce repli est dû au fait que la MONUC ne peut pas fournir l'appui logistique nécessaire et suffisant aux troupes gouvernementales tel que souhaité par les FARDC. En conséquence, l'opération militaire Rudia visant l'encerclement des rebelles LRA risque de ne plus être effective et la LRA aura une liberté de mouvement au Nord de Kiliwa. Au regard de cette situation, OCHA/Province Orientale a envoyé un message à Kinshasa pour qu'un plaidoyer soit fait pour le renforcement de la MONUC à Dungu afin qu'elle puisse à la fois protéger la population de la ville ainsi que les humanitaires et permettre également d'escorter des convois d'assistance humanitaire.

Districts de la Tshopo, du Bas-Uele, de Kisangani et environs

- UNDSS/Kisangani a signalé qu'une personne civile, suspectée d'avoir une cache d'armes, a été arrêtée dans la nuit du 4 au 5 novembre à Kisangani par la police nationale congolaise. Selon la même source, des armes à feu auraient été trouvées au domicile de cette personne qui serait actuellement détenue par les services de sécurité.

- UNDSS a indiqué que les 11 personnes, suspectées être des infiltrés du CNDP, arrêtées le 25 octobre à Wanierekula, sont toujours détenues par les services de sécurité à Kisangani.

- Le Premier ministre et quelques ministres du gouvernement central ont séjourné à Kisangani les 8 et 9 novembre dernier. La délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre revenait de Dungu. Le Premier ministre a rencontré très brièvement le directeur de la MONUC et les responsables des bureaux des Nations unies basés à Kisangani le 9 novembre qui ont sommairement présenté leurs activités dans la province et ont fait un plaidoyer pour le désenclavement de la province à travers la réhabilitation du réseau routier et ferroviaire.

ACTUALITES HUMANITAIRES

Alerte précoce

Santé : La situation épidémiologique de la semaine 44, soit du 27 octobre au 2 novembre, transmis par OMS se présente de la manière suivante :

Choléra : 13 cas dont 4 mortels à Jiba (DS de Djugu) : OMS et MEMISA sont intervenus avec la perfusion et des médicaments ;

Méningite : la méningite dans le DS d'Aru est devenue endémique avec une quinzaine de cas chaque semaine. Lors de la semaine 44, il a été notifié 20 cas dont 1 décès. OMS a envoyé le directeur de laboratoire de Bunia pour faire des prélèvements et des tests rapides qui seront envoyés à l'INRB (laboratoire de Kinshasa) et en France pour confirmation ;

Peste : elle continue dans le DS d'Aru avec 21 cas et 2 décès ;

Rougeole : malgré l'accélération vaccinale, la rougeole a été rapportée dans le DS d'Aru avec 33 cas dont 2 décès ;

Le coordonnateur du Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS) a lancé un S.O.S. concernant la rupture, sous peu, d'antirétroviraux au profit des personnes vivant avec le VIH/SIDA pris en charge par l'HGR de Bunia.

Mouvements de populations :

- Le nombre de déplacés d'Ituri repartis depuis le mois dernier au Nord-Kivu est supérieur à tous les effectifs des personnes ramenées depuis l'année dernière par le HCR en Ituri.

- De nouveaux chiffres confirmés ont été donnés pour les déplacés en ter. d'Irumu : Soke et environs : 2 800 familles ; Songolo : 3 500 familles.

- Les habitants de la ville de Dungu amorcent progressivement leur retour dans les quartiers, à l'exception du quartier de Bamokandi situé au nord de la ville.

Recommandation/RRM : Nutrition

Le rapport d'évaluation RRM effectuée à Soke a révélé 10 cas de malnutrition aiguë sévère. A cet effet, il a été recommandé au cluster Nutrition de pouvoir faire une évaluation rapide. Protection

Au niveau de Songolo, il a été rapporté plusieurs cas de tracasseries de la part des militaires des FARDC. Le cluster Protection a été sollicité pour faire le monitoring afin de voir s'il y a des actions appropriées à mener à cet effet. Etant donné que la dernière mission du cluster Protection à Songolo n'avait duré que 45 minutes (à cause des impératifs de l'escorte), il a été recommandé l'organisation d'une autre mission le plus tôt possible pour avoir davantage d'informations.

2. Besoins à combler: Santé

L'hôpital général de référence de Bunia sera sous peu à court d'ARV pour la prise en charge des PVV, selon la Task Force VIH/SIDA qui s'est réunie le 10 novembre. A cet effet, il a été demandé à Oxfam-Québec de voir la possibilité de répondre aux besoins urgents d'ARV. En outre, il a été recommandé la mise sur pied d'une commission pour l'élaboration d'un plan général de lutte contre le VIH/SIDA à proposer aux bailleurs de fonds.

Assistance humanitaire Sécurité alimentaire

- LWF a distribué la semaine dernière aux déplacés un total de 166 tonnes de vivres du PAM à : Dele pour 2719 pers. ; Aveba pour 15 000 pers. ; Soke et environs à 21 533 pers. ; Songolo à 16 000 pers.

- FAO a organisé, cette semaine à Kisangani, un atelier sur la mise à jour de la cartographie IPC (Cadre de classification intégré des phases de la sécurité alimentaire) dans les districts d'Ituri, du Haut-Uele et Bas-Uele. Cette mise à jour est due au changement substantiel du contexte dans ces districts, lié notamment aux déplacements des populations suite aux attaques LRA et à l'opération entamée par les FARDC dans le Haut-Uele ainsi qu'aux attaques des groupes armés en Ituri. Les conclusions de l'atelier sont attendues très prochainement. NFI

- Par rapport à la mission du HCR à Kagaba, il avait été formulé une recommandation sur la distribution aux retournés de kits de biens non alimentaires HCR. A cet effet, il est demandé à l'UNICEF et au HCR d'organiser une réunion d'harmonisation autour de la composition de ces kits NFI. Pour information, la MONUC va installer une base mobile à Kagaba. Protection

- Organisation Internationale des Migrations (OIM) vient de s'installer à Bunia et entend installer la police des frontières en Ituri. Mais au préalable, cette organisation procédera à la formation de 500 policiers congolais en une année et installera par la suite un centre de formation dans l'état major du District. Retour et relèvement communautaire précoce

- L'ONG DYFEMIR (Dynamique des femmes pour le développement intégral en milieu rural) a lancé cette semaine un microprojet d'appui agro-pastoral pour soutenir la réinsertion socio-économique des rapatriés du Sud-Soudan à Buta. Un total de 150 ménages est ciblé par ce projet qui comporte un volet élevage et un volet agricole. Ce projet est financé par PNUD/UNOPS-Comdev.

COORDINATION

- CPIA : Les membres du CPIA se sont longuement penchés sur les propositions concernant l'acheminement d'assistance humanitaire à Dungu. Tous les paramètres ont changé concernant l'effectif du nombre de personnes qu'on devra assister d'urgence car avant l'attaque sur la ville de Dungu, les humanitaires avaient tablé sur un effectif de 6000 personnes déplacées. Ainsi, l'acheminement de l'assistance humanitaire à Dungu devient de plus en plus complexe. Les membres du CPIA espèrent avoir au courant de cette semaine une vision beaucoup plus claire des propositions opérationnelles à faire en espérant le concours de la MONUC pour des escortes afin d'acheminer de l'assistance par route (le pont aérien coûtant très cher).

- CESVI a présenté un projet Eau et assainissement, en partenariat avec UNICEF, pour la ville de Dungu qui sera financé par le PF, en remplacement du retrait du projet présenté par MEDAIR. Les membres du CPIA ont donné leur accord de principe sur le projet.

- Le projet de UNMACC fait par le cluster national a été mis en suspens, en attendant des discussions approfondies entre le responsable de UNMACC basé à Bunia (absent jusqu'au 14/11) et les partenaires UNICEF et HCR, pour répondre à certaines questions de la partie narrative et du budget du projet.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.