DR Congo + 1 more

Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information hebdomadaire à la presse, 11 janvier 2012

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Des milliers de personnes se seraient déplacées à la suite des attaques FDLR dans le Territoire de Shabunda

• Des milliers de personnes se seraient déplacées à la suite des attaques des Forces démocratiques pour de libération du Rwanda (FDLR) au début de cette année dans le Territoire de Shabunda. Ces attaques se seraient accompagnées de sérieux cas de protection notamment des incendies de maisons, des tueries, de viols et de pillage des biens. Considérant la difficulté d’accès dans les localités agressées par manque d’infrastructures ou pour raisons de sécurité, une évaluation de la situation humanitaire n’a pas encore pu être menée. Les partenaires humanitaires ont pu évacuer une quarantaine de blessés vers les centres de soins. La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) a, selon les cas, apporté son appui logistique. Par ailleurs, les mouvements de populations vers les zones touchées par des diarrhées cholériformes font craindre une flambée de cas avec la pression qui sera exercée sur les infrastructures d’hygiène et assainissement.

Plus de 35 000 personnes déplacées et retournées sur l’axe Walikale - Kibua (Nord-Kivu)

• Plus de 5 200 ménages déplacés et retournés (environ 35 000 personnes) se trouvent sur l’axe Walikale – Kibua dans le Territoire de Walikale, selon une première évaluation menée par l’ONG Solidarités International. Ces chiffres sont encore provisoires en attendant la contre vérification qui sera faite par l’ONG lors des interventions en biens non alimentaires, eau, hygiène et assainissement. D’autres besoins ont également été identifiés notamment en santé, sécurité alimentaire et éducation. Ces personnes déplacées et retournées sont le fruit des mouvements de populations au cours du dernier semestre. Depuis la fin novembre 2011, l’est du Territoire de Walikale est à nouveau le théâtre des affrontements entre différents groupes armés.

• Dans le cadre de son programme « Réponse en urgences aux besoins en sécurité alimentaire aux mouvements des populations », le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) a organisé la semaine dernière une foire aux vivres en faveur de 1 051 ménages déplacés, retournés et vulnérables de la localité de Kabase (Territoire de Masisi).Chaque ménage a reçu des coupons équivalant à 60 dollars américains pour acheter des vivres selon les besoins et les priorités pour un mois.

• Dans le cadre du programme de Réponse rapide aux mouvements de populations (RRMP), NRC, en partenariat avec l’UNICEF, vient de finir la construction de 12 salles de classes équipées, 24 cabines latrine et 2 stations d’eau au profit des élevés déplacés, retournés et vulnérables, de deux écoles primaires dans le Territoire de Beni.

Des cas de rougeole confirmés à Faradje (Haut-Uele)

• A la suite d’une mission effectuée du 27 au 29 décembre dans la Zone de santé de Faradje, l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a confirmé la rougeole dans ladite zone. Au cours du dernier trimestre de 2011, quelque 210 cas suspects dont trois décès avaient été rapportés. MSF a formé des infirmiers titulaires et laissé quelques médicaments pour la prise en charge de cas.

• CARITAS/Allemagne a lancé, le 2 janvier, un projet de sécurité alimentaire en faveur de 5 000 ménages vulnérables (environ 25 000 personnes) dans les zones de déplacement à Opienge (Territoire de Bafwasende) et Yakoko (Territoire d’Opala), dans le District de la Tshopo. Avec un apport supplémentaire de 44 000 dollars américains, l’ONG va poursuivre les travaux de réhabilitation de la route d’Opienge ; travaux en partie financés aussi par le Fonds commun (Pooled fund) en vue de l’élargissement de l’espace humanitaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.