DR Congo + 1 more

Situation humanitaire en République démocratique du Congo : Note d'information à la presse du 13 janvier 2010

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Province de l'Equateur

La situation humanitaire reste préoccupante dans le district du Sud-Ubangi. A ce jour, environ 60 000 personnes déplacées internes ont pu être identifiées. D'autres se trouveraient dans des zones non accessibles. En effet, l'accès aux populations vulnérables est toujours entravé par les conditions sécuritaires et le mauvais état de l'infrastructure routière. Une mission inter organisations est actuellement sur le terrain en vue de l'évaluation des besoins et de la planification de l'assistance aux personnes vulnérables. La mission était hier à Bozene et ce matin, elle se trouve à Kungu.

Les personnes déplacées n'expriment actuellement aucune intention de retourner dans leurs milieux d'origine. A Kungu par exemple, on a pu noter que les enfants déplacés venus de Dongo, ont été inscrits gratuitement dans les écoles sur place. Ce qui peut laisser supposer un déplacement de longue durée. Les autorités locales multiplient les efforts pour sensibiliser les déplacés au retour mais le traumatisme est encore très grand. Ainsi par exemple, certains déplacés reviennent le jour dans leur village mais repartent à l'approche de la nuit.

Néanmoins, le Programme alimentaire mondial (PAM) a déjà distribué près de 40 tonnes de vivres à près de 5 000 bénéficiaires. Le PAM a également procédé à l'enregistrement de près de 20 000 personnes vulnérables à Bokonzi. Le convoi du PAM attend une escorte de la MONUC pour l'acheminement des vivres et la sécurisation des distributions à Bokonzi.

Province du Katanga

Une mission de la communauté humanitaire du Katanga séjourne depuis le 8 janvier à Bendera, dans le district du Tanganyika, pour assister les déplacés venus du Sud-Kivu en vivres, biens non alimentaires et médicaments de première nécessité. Actuellement, le nombre de ces déplacés est estimé à environ 11 000 personnes, reparties en environ 2 309 ménages. L'état de la route est très déplorable. La mission a mis deux jours pour parcourir les 125 km qui séparent Kalemie à Bendera. L'appui logistique de la MONUC reste indispensable pour permettre des actions rapides. Le PAM a commencé la distribution de vivres le 11 janvier. L'opération va durer une dizaine de jours. Les besoins en vivres des personnes déplacées sont estimés à 93 tonnes par mois. Le PAM et l'UNICEF sont en train de charger d'autres vivres et biens non alimentaires pour retourner à Bendera.

La population de Manono est en proie à une sorte de paludisme avec anémie. Une mission inter organisations doit se rendre sur place du 13 au 19 janvier en vue d'évaluer la situation. Selon Médecins sans Frontières Hollande qui a signé un protocole d'accord avec le ministère de la santé pour des soins gratuits, 270 cas de paludisme grave ont été traités et 125 transfusions sanguines accomplies au cours de la dernière quinzaine de 2009. Un total de 714 personnes a bénéficié d'un traitement gratuit grâce aux médicaments mis à disposition par le bureau central de la zone de santé et l'UNICEF.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.