DR Congo

Situation de protection province du Nord-Kivu, Octobre 2020

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

En octobre 2020, la situation sécuritaire au Nord-kivu a été marquée par des vives tensions autour d’un conflit interethnique (Hutu, Nande) à kiwanja et ses environs dans le territoire de Rutshuru.
Une dizaine de cas de meurtres et des blessés, des restrictions de mouvements de population sur tous les axes de Kiwanja et la paralysie des activités socio-économiques ont été signalées.
Dans le territoire de Beni, dans la nuit du 19 au 20 octobre 2020, une évasion d’environ 1.337 prisonniers de la prison de Beni/Kangbayi a été rapportée. En date du 28 octobre 2020, 18 civils ont trouvé la mort et une dizaine des maisons ont été incendiées dans le village Baeti par les présumés éléments des ADF.
Dans le territoire de Lubero en date du 4 octobre 2020, 72 ménages de 432 individus des villages kazaroho, mwimbye et Mbisamu (zone de santé de Kayna) ont été déguerpis par un groupe armé.
Dans le territoire de Masisi, le 17 octobre 2020, 35 hommes PDIs ont été enlevés dans le site minier de Limangi par les éléments d’un acteur armé non étatique.

1.391 incidents de protection ont été enregistrés au Nord-Kivu, contre 1.837 en juillet 2020, soit 446 incidents de moins. Les plus nombreux sont : Extorsions de biens (432), enlèvements (172), coups et blessures (168), viols (91), etc. 389 incidents ont été commis à Masisi, 417 à Beni, 308 à Lubero, 215 à Rutshuru et 62 à Walikale.
L’analyse des statistiques montre qu’à partir de juin 2020, les tendances globales de violations sont décroissantes, sauf le mois de septembre qui a enregistré 1837 cas. Malgré cette diminution des cas et la poursuite d’opérations militaires contre les groupes armés, l’environnement de protection est loin de s’améliorer.
Sur l’ensemble d’incidents de protection qui ont été collectés, on note 57% d’agression sexuelle, 57% d’incendie et 75% de violence psychologique, 19% de viol ont été commis dans le territoire de Beni et les principaux auteurs sont les bandits, les Mai Mai et les FARDC.
La République démocratique du Congo a enregistré son premier cas de malade du COVID-19 le 10 mars 2020. Quant à la Province du Nord-Kivu, le premier malade a été identifié le 26 mars 2020. A la fin du mois d’août 2020, la province enregistrait 1116 cas