DR Congo

Savoir pour Sauver n°6 – La vaccination

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
17,3 millions d'enfants ont été vaccinés contre la polio en 2013 en RDC © Illustration réalisée pour Pona Bana par Max Lewko

Chaque année dans le monde, 1,4 million d’enfants meurent de maladies qui auraient pu être évitées avec des vaccins faciles à obtenir.

Au nombre de ces maladies, on peut citer la rougeole, la méningite provoquée par l’haemophilus influenzae type B (Hib), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la fièvre jaune, la polio et l’hépatite B.

De nouveaux vaccins contre d’autres maladies, comme la pneumonie et la diarrhée provoquée par le rotavirus, ont été mis au point et sont largement utilisés aujourd’hui.

Les enfants vaccinés sont protégés contre ces maladies dangereuses, qui entraînent souvent des invalidités ou la mort. Tous les enfants ont droit à cette protection. Toutes les filles et tous les garçons doivent être vaccinés. Il est important de les vacciner tôt. Les vaccinations qui interviennent pendant la première et la deuxième année qui suivent la naissance de l’enfant sont particulièrement importantes. Il faut également vacciner les femmes enceintes contre le tétanos pour les protéger, ainsi que leurs nourrissons.

Bien que des progrès aient été accomplis au cours des dernières années, en 2013 le taux de couverture vaccinale restait insuffisant.

Il est primordial que tous les parents et responsables d’enfant sachent pourquoi, quand, où et combien de fois leurs enfants doivent être vaccinés. Ils doivent aussi savoir que l’on peut vacciner l’enfant même s’il est un peu malade, handicapé ou souffre de malnutrition.

Ce que chaque famille et chaque communauté est en droit de savoir sur la vaccination:

  1. La vaccination d’un enfant revêt un caractère d’urgence. Chaque enfant doit recevoir toute une série de vaccins recommandés. Il est essentiel de protéger l’enfant rapidement; les vaccins à lui administrer pendant la première et la deuxième année sont très importants. Tous les parents et autres responsables de l’enfant doivent suivre les conseils d’un agent de santé qualifié pour savoir quand faire vacciner leurs enfants.

  2. La vaccination offre une protection contre plusieurs maladies dangereuses. Un enfant qui n’est pas vacciné risque davantage de tomber malade, d’être handicapé à vie, de souffrir de malnutrition et de mourir.

  3. Il n’y a aucun danger à vacciner un enfant qui souffre d’une maladie peu grave, ou qui est handicapé ou mal nourri.

  4. Toutes les femmes enceintes et tous les nouveau-nés doivent être protégés contre le tétanos. Même si elle a déjà été vaccinée, une femme doit demander conseil à un agent de santé sur la vaccination antitétanique.

  5. Il faut toujours utiliser une seringue neuve pour administrer un vaccin. Il faut insister sur ce point à chaque vaccination.

  6. Les maladies peuvent se propager rapidement dans les endroits surpeuplés. Tous les enfants qui vivent dans des endroits surpeuplés, en particulier dans des camps de réfugiés ou lors des catastrophes, devraient être vaccinés immédiatement, surtout contre la rougeole.

  7. Il faut toujours présenter le carnet de vaccination de l’enfant (ou de l’adulte) à l’agent de santé avant la vaccination.

Les Savoir pour Sauver ont été faits pour donner aux familles et aux communautés les informations dont elles ont besoin pour protéger les enfants et améliorer leur existence. Les parents, les grands-parents, tous ceux qui s’occupent d’enfants et les jeunes peuvent trouver les réponses à leurs questions et apprendre comment donner aux enfants le meilleur départ dans la vie.

Consulter l’intégralité des Savoir pour Sauver.