DR Congo + 1 more

République Démocratique du Congo: Évaluation du nouvel afflux de réfugiés centrafricains dans les provinces du Nord et du Sud Ubangi (hors camp) République Démocratique du Congo, Mai 2022

Attachments

Résumé Exécutif

La vague de violences suite aux élections présidentielles en République centrafricaine a amené 92 000 nouveaux réfugiés en République Démocratique du Congo, dont 5 200 installés dans les sites de Zongo et Yakoma chez des familles d’accueil, vivant déjà en situation de détresse économique et situées dans des zones typiquement pauvres et desservies du pays. Cette enquête a visé ces réfugiés centrafricains dans le but d’affiner une stratégie de ciblage qui permette d'identifier les plus vulnérables et de les soutenir à travers une assistance adaptée à leurs besoins et priorités, en vue de faciliter et d'atteindre l'autonomie.

Méthodologie. L’enquête a eu lieu pendant le mois d’octobre 2021, auprès de 770 ménages, sélectionnés par un échantillonnage systématique dans la zone urbaine de Zongo et celle rurale de Yakoma.

Résultats principaux

  • Seulement 9 % des ménages habitent dans un logement de type permanent ;

  • Seulement 33 % des ménages ont une consommation alimentaire acceptable ;

  • Coté emploi, la majorité des chefs de ménage est en âge de travailler et la presque totalité des chefs de ménage réfugiés était occupée avant d’arriver en RDC, alors que 71 % d’entre eux est maintenant sans emploi ;

  • A Yakoma les ménages pratiquent majoritairement l’agriculture (71 %) alors qu’à Zongo l’entreprenariat et le petit commerce prédominent (44 %) ;

  • Le niveau de vulnérabilité est très élevé1 dans les deux sites (plus de 98 % des ménages sont extrêmement vulnérables).

  • Le facteur qui influence le plus la vulnérabilité des réfugiés est la faible capacité économique des ménages, qui souligne des niveaux des dépenses faibles.

Recommandations

  • Assistance: après avoir évalué la mobilité des réfugiés il faudra mettre en place une stratégie conjointe, intégrée et multisectorielle pour couvrir les besoins primaires dans le moyen et long terme avec plusieurs partenaires. La réponse visera à soutenir les moyens d’existence et facilitera l’accès au crédit, à l’emploi, aux soins de santé et à améliorer la chaîne d’approvisionnement.

  • Ciblage : sans oublier la communauté hôte qui est aussi en grande détresse, il faudra considérer de cibler toute la population refugiée, vu le grand degré de vulnérabilité qui la caractérise. En vue des variations géographiques avérés entre Zongo et Yakoma il est recommandé d’adapter l’assistance humanitaire en fonction du milieu d’accueil, de son profil et besoins spécifiques.

  • Mobilisation de ressources : accroitre l’engagement du gouvernement, de la communauté humanitaire et du développement, envers les réfugiés et la communauté hôte.