DR Congo

République démocratique du Congo : Bulletin trimestriel Cluster Nutrition N˚11

Attachments

La population de la RDC a connu une forte inflation des prix des denrées basiques au cours du T1 2022 : selon l’INS, le taux d’inflation a grimpé de 0,41% fin février jusqu’au 1,41% fin mars. La population risque l’insécurité alimentaire, et ceux déjà vulnérables peuvent tomber dans la malnutrition si face aux autres facteurs contributifs. Le T1 a aussi vu la résurgence des affrontements au Nord-Kivu entre les Forces Armées et les milices, provoquant des déplacements massifs de la population notamment dans le Rutshuru et le Masisi. Les groupes armés restent actifs dans plusieurs provinces en l’occurrence Nord-Kivu, SudKivu, Ituri et Tanganyika. L’accès à certaines zones ciblées pour des interventions nutritionnelles reste difficile, notamment dans lesdites provinces.

Certaines partenaires de réponse mettent en place des solutions innovantes afin de faire face aux problématiques d’accès, d’abandon, et de la disponibilité des produits nutritionnels et des matérielles qui limitent la couverture :

  • L’adaptation du protocole PCIMA, pilotée dans les ZS Nundu, Bambu, Bonzola, Nzaba, Tshilenge, Kasansa, Fataki, Angumu, Nyemba et Kalemie (Présentation ici)

  • L’utilisation du cash et coupons pour motiver la prise en charge de la malnutrition aigüe (ADRA/UNICEF à Manono)