DR Congo

Renforcer les résilience des communaués au Tanganyika, République démocratique du Congo (RDC)

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La RDC est l'un des pays les plus fertiles de la planète, avec le potentiel de nourrir tous ses habitants et même d'exporter des produits alimentaires.

Malgré ses vastes ressources naturelles, la RDC est confrontée à la plus grande crise alimentaire au monde. Selon les résultats de la 19ème classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC),en RDC, 27,3 millions de personnes sont actuellement en situation d'insécurité alimentaire sévère. Rien qu'au Tanganyika, 1,2 million de personnes sont concernées.

Le pays continue de connaître des conflits prolongés - en particulier dans l'est - contribuant à des déplacements de population à grande échelle, perturbant les activités agricoles et entravant l'accès aux marchés, aux écoles et aux soins de santé.

Au Tanganyika, les affrontements entre groupes armés et les conflits interethniques, encore aggravés par l'impact des chocs agricoles et climatiques récurrents tels que les pluies irrégulières, les inondations et les glissements de terrain, ont entraîné des déplacements massifs de populations et la perturbation des moyens de subsistance, et ont dévasté l'économie et le tissu social.

Pour répondre aux énormes besoins du Tanganyika, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) mettent en œuvre un programme intégré visant à renforcer la résilience des communautés et à consolider les chaînes de valeur agricoles. Ceci est fait en collaboration avec le gouvernement de la RDC (au niveau national et provincial) et les partenaires coopérants, y compris les organisations humanitaires nationales et internationales.

La phase pilote a débuté à Kabalo dans la province du Tanganyika et à Bikoro et Ingende dans la province de l'Équateur en 2009. La deuxième phase du projet a débuté en 2016 grâce à un financement du Royaume de Suède dans le but, à la fois ,de consolider l'initiative à Kabalo et de l'étendre à de nouvelles zones géographiques (Nyunzu) dans la même province.

En outre, de nouvelles composantes du projet ont été incluses en fonction des leçons apprises et des besoins identifiés, telles que la cohésion sociale, l'égalité des sexes et la consolidation de la paix, la réhabilitation des routes avec transfert social ou l'accès au crédit.