DR Congo

RDC/Sud Ubangi : après les combats de décembre, la désinfection et le déminage s'imposent à Bobito

Source
Published
Origin
View original
Les populations rurales de Bobito et d'autres villages environnants de retour après les combats qui ont opposé en décembre dernier FARDC et insurgés Enyele vivent dans la hantise des épidémies et des mines antipersonnel. Ce qui les empêche de reprendre normalement leurs activités champêtres, rapporte radiookapi.net

Selon des témoins, Bobito et les villages environnants ont été le théâtre d'âpres combats entre les Forces armées congolaises (FARDC) et les insurgés Enyele en décembre 2 009. Les habitants parlent de nombreuses victimes parmi les civils. Avant d'être enterrés, plusieurs corps de victimes gisaient sur le sol pendant des jours. D'autres ont même été enfouis dans des latrines, selon les témoins, par les éléments de la Croix Rouge. D'après un enseignement de la place, les risques d'épidémies sont énormes à Bobito et environs à la suite de cette situation. Il faut donc une désinfectation de tous ces villages en vue d'épargner les habitants de la contrée de certaines maladies.

Autre menace qui plane sur ces habitants, Bobito et les localités périphériques sont infectées de munitions, de grenades et autres engins explosifs abandonnés par les Enyele en déroute. Les activités champêtres en patissent en cette période de la saison agricole A.

La population de la région a exprimé ces préoccupations par rapport à ces deux menaces lors du passage de la mission d'évaluation humanitaire mixte la semaine dernière. L'appel est donc lancé aux autorités territoriales et provinciales pour la désinfection de Bobito et les villages environnants ainsi que pour leur déminage. Pour cette dernière opération, on pourrait recourir, suggère cette population, à l'expertise de l'ONG MAG.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi