RDC. Un espace civique toujours réprimé malgré le discours officiel

Report
from Amnesty International
Published on 18 May 2018 View Original

La République démocratique du Congo (RDC) est toujours traversée par une grave crise humanitaire et de droits humains alors que les tensions politiques continuent de se renforcer en raison du long report des élections qui devaient se tenir en novembre 2016 et qui ont maintenant été reprogrammées au 23 décembre 2018. Amnesty International est vivement préoccupée par le grand nombre d’atteintes aux droits humains qui continuent d’être perpétrées dans le pays, parmi lesquelles figurent le recours excessif à la force létale lors de manifestations pacifiques, les arrestations et les détentions arbitraires ainsi que les manœuvres d’intimidation et de harcèlement.