DR Congo

RDC Nyiragongo: Rapport sommaire d'activité période 28 juillet - 03 août 2002

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
OBSERVATOIRE VOLCANOLOGIQUE DE GOMA
CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES NATURELLES(CRSN)
DEPARTEMENT DE GEEOPHYSIQUE/LWIRO , BUKAVU
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO(RDC)

Diffusion: Synthèse hebdomadaire de l'activité de l'OVG (version résumée) : ONG via UNOCHA-Goma

Niveau d'Alerte Volcanique Actuel: JAUNE : VIGILANCE

Les activités de l'Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), menées par l'équipe des scientifiques Kavotha, Kasereka, Mavonga, Lukaya, Ciraba,
Mukambilwa, Yalire, Etoy, Akumbi et Dr.Bajope, ont concerné les travaux sur le terrain , l'analyse des séismogrammes et d'autres activités (réunions etc. .). Ce travail ne serait possible sans la contribution du reste du personnel de l'OVG (18 sentinelles, 7 opérateurs, 2 chauffeurs, 2 administratifs) et la collaboration de Dario Tedesco et Jacques Durieux (volcanologues consultants d' UNOCHA).

Les résultats obtenus au cours de la période concernée se résument de la manière suivante :

1/ D'une manière générale, on note une légère augmentation de la sismicité haute fréquence et la diminution de la sismicité longue période enregistrée par rapport à la période du 21 au 27 juillet. Nous avons enregistré cette semaine (réseau moins station de Lwiro dont les données n'étaient pas disponibles au moment de l'analyse) un nombre de 325 séismes haute fréquences, 333 séismes longue période, pour un total de 858 séismes. Les chiffres pour la période du 21 au 27 juillet étaient respectivement de 327, 816 pour un total de 1143.

2/ D'une manière générale aussi, on note à la station de Kunene, Katale, Bulengo et Rusayo une séismicité tectonique dominante par rapport à la séismicité magmatique (tableaux en annexe). Le regain de cette séismicité tectonique a son origine dans le Rift au Nord des Virunga, dans le Masisi et au Nord du lac Kivu.

3/ Par ailleurs, les tremors volcaniques ont été omniprésents à toutes les stations.

4/ Les séismes longue période sont moins abondants que les séismes haute fréquence sur le Nyamulagira et sur le Nyiragongo. De plus, les séismes totaux enregistrés sont plus nombreux sur le Nyamulagira (station référence : Katale) que sur le Nyiragongo (station référence : Rusayo).

5/ La distribution spatiale des épicentres (+/- 1 km d'erreur en X-Y) (Fig. 1a) montre que les séismes longue période sont localisés essentiellement dans le champ du Nyamulagira principalement au NE de ce volcan. Les séismes haute fréquence sont localisés au sud du Nyiragongo, le long des fissures reliant le Nyiragongo à Rusayo, jusque dans le lac Kivu. Ils se présentent aussi dans le champs de Nyamulagira sans une configuration particulière.

6/ La profondeur des foyers localisés montre une distribution à l'est des volcans sur une gamme de profondeur comprise entre 0 km et 5 Km pour les séismes magmatiques et entre 0 Km et 18 Km pour les séismes haute fréquence.

7/ Un séisme tectonique a été ressenti le 29 juillet à 04 h 33'58'' (TU) à Goma et ses environs sans dégats. Son épicentre a été localisé au point de latitude 1.637 S, longitude 29.089 E et de profondeur de 1.7 Km.

8/ Un tremor pratiquement constant en amplitude, en durée (plusieurs heures par jour), et en répartition temporelle est enregistré sur les stations de Katale, Rusayo, Bulengo, Kibati et Kibumba. Il est caractéristique d'une grande activité sur les deux volcans. Il y a une anti-corrélation entre l'abondance du tremor et celle des séismes longue période sur chaque volcan.

9/ Cette semaine du 28 juillet au 03 août 2002 est encore caractérisée par la poursuite de l'éruption du Nyamulagira. Les observations faites lors de survol de ce Volcan ont révélé que la coulée se dirige vers le Nord-Est, avec une grande extension vers l'Ouest. Il y a trois fontaines actives.

10/ Au cours de cette semaine, un panache de gaz composé du sulfure d'hydrogène, eau, dioxyde de carbone, continue à émaner en permanence du cratère du Nyiragongo en direction du sud-ouest et est souvent visible depuis Goma et ses environs. Ceci a toujours occasionné parfois des inquiétudes de la population comme annoncé dans notre rapport précédent.

11/ Les observations du cratère du Nyiragongo du 03 au 04 août 2002 révèlent un dégazage important accompagné de déjections des cendres et scories dont l'origine est profonde.

12/ On signale la chute des scories et cendrées volcaniques importantes depuis le 04 août 2002 dans les localités de Birambizo, Bishusha, Kichanga et Kilolirwe.

Le volcan Nyiragongo continue à être actif et le volcan Nyamulagira est en éruption. Ils méritent une attention particulière surtout au niveau de Nyiragongo o=F9 un dégazage important s'observe toutes les heures. Le niveau d'alerte reste JAUNE : VIGILANCE.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.