DR Congo

RDC / Mbuji-Mayi : la malnutrition fait rage chez les enfants

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Kasaï Oriental | Santé | Dimanche 10 Janvier 2010 à 09:22:19

La situation nutritionnelle est critique dans la province du Kasaï oriental. C'est ce qui ressort des résultats des enquêtes nutritionnelles territoriales menées entre août et septembre 2009. Ces résultats ont été publiés vendredi au cours d'une rencontre qui a réuni la division provinciale de la santé et les différents partenaires intervenant dans ce domaine. D'après la coordination provinciale du Programme national de nutrition Pronanut, sur les 16 territoires que compte la province, 14 sont frappés par une malnutrition aigue, rapporte radiookapi.net

«Sur les 5 communes de la ville de Mbuji-Mayi, 3 posent un réel problème de santé, avec des taux supérieurs à 10 %. C'est grave ! Par exemple, la commune de Bipemba a 13,2% de cas de malnutrition globale aigue», a expliqué un nutritionniste à la coordination provinciale du Pronanut, Jean-Paul Kituadi.

Le seuil supérieur à 10% de malnutrition aigue est aussi observé dans 14 de 16 territoires de la province. «Il y a beaucoup d'enfants qui sont en train de mourir à cause de la malnutrition. Nous avons un problème de société au Kasaï oriental, o=F9 la population a refusé de faire de l'agriculture au profit (de l'exploitation) du diamant», a-t-il ajouté.

La malnutrition au Kasaï oriental frappe surtout les enfants de 0 à 5 ans, avec un taux de mortalité dépassant les normes voulues, au-delà de 2 %. «C'est déjà un problème qui nécessite une intervention d'urgence. C'est pourquoi, nous demandons vraiment que les intervenants viennent pour que l'enfant kasaïn ne meurt pas !», a lancé le nutritionniste Kituadi.

Vue la gravité de la situation sur le terrain, les participants à cette rencontre ont, de concert avec les partenaires, proposé la création d'une commission sectorielle. Celle-ci se chargerait de l'étude minutieuse, secteur par secteur, afin de trouver des solutions immédiates au problème de malnutrition.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi