DR Congo

RDC: le Secrétaire général condamne fermement l’attaque du 8 décembre contre une équipe du HCR par des éléments présumés Maï-Maï dans la province du Nord-Kivu

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

SG/SM/21071

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque, le 8 décembre, par des éléments présumés Maï-Maï contre une équipe du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) qui se déplaçait entre Mambasa et Knyambi, dans le territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu, et qui était escortée par une patrouille de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).   

L’équipe du HCR retournait dans la ville de Beni, après avoir distribué de l’aide humanitaire à des personnes déplacées par la violence, ainsi qu’à des familles vulnérables de la communauté d’accueil. L’attaque a causé des blessures à trois membres du personnel du HCR. La MONUSCO a dépêché des renforts sur les lieux et a procédé à l’évacuation médicale des blessés. 

Le Secrétaire général souhaite un prompt et complet rétablissement aux membres du personnel blessés et souligne que les attaques contre le personnel des Nations Unies et les humanitaires peuvent constituer un crime de guerre. Il appelle les autorités congolaises à ne ménager aucun effort pour enquêter et faire en sorte que les auteurs de cette attaque inacceptable aient à rendre des comptes rapidement.  

Le Secrétaire général réaffirme son soutien continu à tous les travailleurs humanitaires dans leurs efforts d’assistance humanitaire à la population congolaise. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.